SNCF, remarques et observations

Publié le 29 Décembre 2018

SNCF, remarques et observations

Pour bien mesurer comment la bande à Macron, garde rapprochée et vassaux zélés, ont pu prendre les décrets qui assassinent le service public ferroviaire et les garanties statutaires des personnels qui le mettent en oeuvre, il ne suffira pas d'en rester aux signataires du 27 décembre 2018 mais bien voir la totalité des actes de toutes les formations politiques, élus et décideurs de tous niveaux qui depuis l'acceptation de la directive UE 91-440 ont travaillé à organiser ce dépeçage.

Voir les attaques frontales mais aussi les  coups de Jarnac portés par de pseudo amis (la partie transport de la loi SRU de Jospin-Gayssot qui a brisé l'unicité de l'entreprise SNCF, organisé via la régionalisation la fragmentation de l'activité* et posé le socle de la disparition du transport des marchandises et de la messagerie par l'entreprise publique de service public SNCF. De Douffiague à Borne il ne faudra oublier pesonne dans l'inventaire. 

A l'heure des comptes, vraie droite et sa fausse , fardée de rose, tous au service du capital, la pseudo gauche et TOUS les dirigeants qui depuis bientôt un tiers de siècle ont conjugué leurs efforts pour en arriver là, tous devront rendre des comptes. Tous ceux qui dans le champs social auront cautionné ces choix et voté leur mise en oeuvre dans les conseils, cénacles, aréopages devront être traité pareillement.

29/12/2018 CleR

* Et permis le transfert du financement aux régions via la fiscalisationde sa gestion -outil de la privarisation.

Rédigé par Canaille le Rouge

Publié dans #responsables et coupables, #cheminots, #service publics, #liquidateurs, #mémoire, #colère

Repost0
Commenter cet article