Comment éteindre le feu ?

Publié le 13 Décembre 2018

 

On n'éteint pas

l'incendie de la colère 

avec les larmes

nées de la douleur

 

Comment éteindre le feu ?

Devant son incapacité à apaiser la colère sociale, son intransigeance servant de brandon pour atiser les flammes, le pouvoir espère la noyer sous les larmes que font couler les attentats.

La bourgeoisie française a cet opportunisme. A chaque moment de l'histoire, il rassemble toutes les droites avec ce caractère obscène qui en permanence la caractérise : ne pas faire grève quand il fait froid, quand il fait trop chaud. Ne pas faire grève pendant avant et tant qu'on y est après la coupe du monde. Avoir une trève pour les JO, l'épidemie de grippe, la canicule. C'est la crise ne lutter pas et si cela ne suffit pas menace de l'état d'urgence, de siège pourquoi pas de guerre. Toujours une bonne raison pour jouer de la corde sensible ou (surtout et) du bâton.

Mais pour les patrons pas de trève de l'exploitation, des licenciements, de la répression. Jamais pour eux.

Parmi ceux qui de façons diverses combattent la politique du pouvoir au service de la rente et du capital, pas de terroriste. Parmi les salariés des entreprises en grève, ni terroristes ni fraudeurs fiscaux. 

Donc pas de répit. Malgré crimes et menaces les luttes continuent...et c'est tant mieux.

 

PS : Canaille le Rouge y reviendra certainement mais il vous informe qu'il vient dans la nuit du 12 au 13 décembre de passer le cap des  un million de p@ges vues sur son blog.

Pendant les luttes plus que jamais le débat d'idées continue. 

Comment éteindre le feu ?

Rédigé par Canaille le Rouge

Repost0
Commenter cet article