Ce serait un char d'assaut percuté par une tonne à lisier

Publié le 9 Novembre 2018

on pourrait peut-être en rire, 

Ce serait un char d'assaut percuté par une tonne à lisier

Mais là c'est en mer, des outils gigantesques, et un risque de pollution qui risque de ne pas  l'être moins.

La frégate Helge Ingstad, de la marine norvégienne, était en train de couler ce matin après une collision avec le pétrolier maltais Sola TS au niveau du port de Sture, au nord de Bergen. 

Même armé par

"122 marins, pouvant atteindre la vitesse de 26 nœuds. Il est doté de 32 missiles surface-air ESSM, 8 missiles antinavire NSM, une tourelle de 76mm, de l’artillerie légère et quatre tubes pour torpilles Sting Ray. L’équipement électronique comprend notamment un radar à quatre faces planes SPY-1F américain, un sonar de coque et un sonar remorqué (Captas 2). Des capacités de lutte anti-sous-marines renforcées par l’hélicoptère NH90 qu’elle embarque".  

Toute cette technologie n'a pas évité la collision avec   un pétrolier de 250 mètres de long pour 44 mètres de large, présentant un port en lourd de 113.000 tonnes. Lequel, lui, n’a apparemment pas subi de dommage important pendant la collision, ses 23 membres d’équipage étant sains et saufs.

On ne sait pas si sur la frégate les officiers de quart faisaient une partie de bataille navale,  mais pour le bateau qui participaient au manœuvre de l'OTAN ce n'est plus en vue, mais coulée.

Rédigé par Canaille le Rouge

Publié dans #En passant - juste un mot

Repost0
Commenter cet article