Immédiatement, l'empreinte de la compétence

Publié le 17 Septembre 2018

 

À peine nommé

directeur général des services

au château, 

Il fait partager son expérience

 

Immédiatement, l'empreinte de la compétence

L'ex DGA de pôle emploi à peine arrivé en poste, Manu El Macron a su profiter des compétences de son pote de promo à l'ENA.

Restera dans les annales une déclaration à verser au patrimoine de la réaction, les propos d'un princident de la monarblique suant la haine de caste et de classe :

"T'es jardinier jeune homme ? Essaie donc de faire barman ou garçon de restaurant

t'as qu'à traverser le faubourg St honoré, sûr, y a du taf ";

Le jeune homme a été bien poli et a du se contenir pour ne pas lui retourner une mandale. Il l'aurait payée bien trop cher. Sa retenue est plus que louable.

Se confirme une volonté provocatrice du factotum du MEDEF pour occuper le terrain des incidents et parades de cirques pour éviter de voir s’installer le débat sur le fond de sa politique.

Plus les jours passent plus la pratique macronienne de la provocation et de la combine procédurière  se calquent sans encore atteindre le fond des propos d'égout de son mentor sur celle du locataire du bureau ovale outre atlantique.

Mais le recueil daté de ses citations montre qu'il y travaille au même rythme que ses subordonnés tentent d'échapper au citations à comparaître. 

Entre Sarkozy et Macron finalement nos avions un rustre goujat et maintenant un personnage qui cultive de façons exquises sa goujaterie.

Comme aurait pu dire Napo N°1 planté devant un tel choix, la différence c'est le bas de soie.

Il se dit dans les milieux bien Z'informés que l'ex DGA qui a contribué à casser l'emploi dans le pôle qu'il réchauffait de ses diatribes antisociales et, pour cela, a été promus au château  va maintenant proposer de recycler les conseillers de Pôle emploi en peintre de passages piétons

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article