Réfugiés, humanité et respect des engagements de la France mais aussi ...

Publié le 15 Juin 2018

Une question

qui n'est toujours pas posée dans ce débat

ou qui du moins

ne fait l'objet d'un débat politique de fond

Réfugiés, humanité et respect des engagements de la France mais aussi ...

Pourquoi partent-ils ?

Derrière les mots génériques (justes mais demandant d'être mieux cernés) guerre, misère, la question qui fâche : qui a créé cette situation et pourquoi ? .

Qui est cause de ces guerres ? Qui fabrique de la misière ? Qui a mis en place cette barbarie qui sillonne les pays pourvoyeurs de réfugiés ?

Au premier rang les pays qui se renvoient le mistigri, LEUR mistigri. Ici, non pas la France mais ceux qui ont eu ou ont les leviers de commande de la France entre les mains.

Quand on voit un mercenaire de ce Sarkozy responsable en Libye par intérêt privé de la situation, Ciotti, exiger de renvoyer en Libye les réfugiés, c'est à hurler . 

La Libye que Sarkozy et ses adjudants de semaine dont Ciotti, Morano &Cie , afin de masquer les turpitudes que les juges mettent en lumière, ont déstabilisé, ruiné. Ceux là même qui ont installé le régime des passeurs, négociant en chair humaine, esclavagistes, flibustiers du capital dont les trafiquants pétroliers. Les grançais doivent exiger que ces premiers responsables soit jugés et condamnés. Le travail des juges en France du parquet national financier éclaire chaque jour davantage la réalité des faits.

Quand on voit les multinationales  (Lafargue, Aréva et autres) s'accoquiner avec les mafias intégristes qui répandent la terreur, quand on voit les ministres de nos gouvernement faire la queue derrière Touthenmakron au guichet des ventes d'armes pour permettre aux monarchies terroristes totalitaires d'armer leurs mercenaires intégristes qui chassent les populations pour les noyer en méditerranée, oui il faut accueillir les réfugiés c'est l'honneur de l'humanité de le faire. Pas par charité mais par devoir moral pour eux et nous, et aussi par dignité pour nous.

Mais autre devoir moral qui nous incombe, peuples des pays devant les accueillir, surtout isoler et supprimer les cause de cette désespérance, châtier les coupables qui ont fabriqué et organisé par calcul cette situation.

Grace à Sarkozy Ciotti et toute la bande des autres qui se précipitent pour avoir leur ticket d'entrée au nouveau cirque des rass'istes, en Libye et plus largement en Afrique et au moyen orient, le filles ne sont plus scolarisées les familles éclatées massacrée et cherchant un port d'accueil.

Dans toutes le régions où les femmes avaient gagnée leur émancipation, les alliés défendus et armés par la réaction française répandent terreur, obscurantisme et misère qui mettent des millions de gens sur les routes de l'exode. Exode où la méditerranée est la ligne de démarcation.

Une ligne où les Ciotti, Morano Wauquiez et consorts, actifs supplétifs de la Pinochette, s'installent en haut des miradors pour jouer à Trump ou Netanyahou.

Quand le ministre de l'intérieur d'Allemagne propose, les mots font frémir, l’instauration d'un" axe Rome Berlin" (sic) passant par Vienne, pour traquer les migrants, au moment où le patron de la réaction autrichienne (devenant pour toute la suite de 2018 le N°1 de l'UE) sur proposition du premier ministre Danois (et soutenu par les socialistes de son pays) demande l'ouverture de camps de concentration pour les migrants, en France, ce 14 juin le contrôleur des prisons est contraint de hausser le ton pour de s'élever contre l'internement des mineurs organisé par l'Etat sur ordre du gouvernement au mépris de leur droits et de nos lois.

Il ne pourra y avoir de solutions durables tant que ne sera pas établie  la clarté de fond sur les causes et responsables d'une catastrophe humanitaire voulue, organisée et financée par les états qui refusent d'appliquer les traités qu'ils ont signés. Tant que les peuples ne mettront pas en place les coins interdisant de se déployer cette Armageddon où Lucifer dans le moment garde la main.

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article