Trump la mort, Mayrgaret Thatcher et Badinguet junior cherchent la conflagration mondiale.

Publié le 14 Avril 2018

 

Vite un ressaisissement des peuples

sinon la catastrophe majeure

qui est à nos portes

va franchir son seuil.

Trump la mort, Mayrgaret Thatcher et Badinguet junior cherchent la conflagration mondiale.


De Façon concertée, avec la logistique de l'OTAN, mais sans que celle-ci n'en ait même débattu, les États-Unis, la France et le Royaume-Uni ont déclenché dans la nuit de vendredi à samedi des frappes contre un pays souverain, la Syrie, en passant outres les avis de l'ONU et de son conseil de sécurité.

Canaille le Rouge a dit bien avant que leur ami d'hier devienne leur cible d'aujourd'hui ce qu'il pensait de Bachar el Assad. Ce type et son pouvoir sont aussi exécrable que les régimes soutenus armés protégés par les agresseurs du jour. 

Dans ce contexte malgré un lourd contentieux politique, les pacifistes réels, les anti-impérialistes auraient aurait aimé de ceux qui aujourd'hui se déchaînent contre Assad, dont ceux qui sans avoir beaucoup protesté quand son père et lui pour servir les USA traquaient les démocrates, le mouvement de la paix, ou encore le P "c "F, se ressaisissent et ne se contentent pas d'une déclaration où n’apparaît jamais le mot impérialisme. 

Ils préfèrent laisser dominant le hurlement des loups.

Les loups sont entrés dans la Ville, ils siègent à l'Elysée.

Macron sans en aviser le Parlement (la constitution de 58 le lui permet) a donné mission de bombarder à plusieurs chasseurs Rafale. 

Londres a utilisé ses Tornado GR4 de la Royal Air Force, équipés de missiles Storm Shadow. 

Les Etats-Unis ont tiré des "types de munitions divers"(sic), dont des missiles de croisière Tomahawk. 

Des bombardiers à long rayon d'action B-1 ont aussi été engagés. Pour la France ils sont partis de St Dizier.

Trump roule des mécaniques. Son ministre de la Défense a précisé que les forces américaines avaient employé deux fois plus de munitions que pour la frappe américaine d'avril 2017.

La même semaine où la France laisse sans protester Israël déployer ses snipers contre les civils palestiniens, signe des contrats de ventes d'armes avec l'abject régime dictatorial et, au Yemen, génocidaire saoudien, persiste à laisser les entreprises avoir des comportement glauques à ignobles avec dictatures et autres pouvoir massacreurs dont les théofascistes. 

Ce samedi, chef-d’œuvre d'hypocrisie, deux heures après avoir bombardé en rafale, l’Élysée indique que "
la France et ses partenaires reprendront, dès aujourd'hui, leurs efforts aux Nations unies pour permettre la mise en place d'un mécanisme international d'établissement des responsabilités, prévenir l'impunité et empêcher toute velléité de récidive du régime syrien".(resic)
 
Voilà la France, enfin non, le locataire titulaire du bail du 55 Rue du Faubourg Saint-Honoré (après avoir été invité en coloc par le précédent titulaire du bail) déclarer – Elysée ce jour – "
Depuis mai 2017, les priorités de la France en Syrie sont constantes : terminer la lutte contre Daech, permettre l'accès de l'aide humanitaire aux populations civiles, enclencher une dynamique collective pour parvenir à un règlement politique du conflit, afin que la Syrie retrouve enfin la paix, et veiller à la stabilité de la région" De la part du pays qui ne met pas en taule les patrons qui ont financé et armé le théofascisme, c'est pour le moins plus que fort de café. Il insiste.

Mieux (ou pire) "je poursuivrai ces priorités avec détermination dans les jours et les semaines à venir", confirmant ainsi sa conception du parlement et la configuration qu'il propose : une chambre d'enregistrement à convoquer dès lors que le nombre des dossiers dépasse la capacité des corbeilles.

Pendant ce temps pas même un appel à manifester qui serait le minimum de ceux qui se parfument d'être détenteur d'un héritage qu'à l’évidence ils renient. Ils ne cessent de dévaler à chaque foi l'escalier menant aux oubliettes qui seront leur cul de basses-fosses.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politique, #Pour réfléchir ensemble, #Alertes!, #paix, #pacifistes, #impérialisme, #guerre

Repost0
Commenter cet article