L'année de la honte

Publié le 28 Avril 2018

Quand les valeurs 

de la République

sont  bradées aux racistes

et autres fascistes

 

L'année de la honte

Col de l'Echelle : pas de poursuites contre les militants d'extrême droite qui affirment avoir remis des migrants à la police

Vendredi, le parquet de Gap a ouvert une enquête, finalement classée sans suite faute "d'infraction constatée".

Comme en écho la mansuétude de l'Etat français; peut-on alors parler d'esprit de la République ?

 

Repris dans les colonnes du Monde :

« Pourquoi on devrait avoir honte de ce qu’on pense ? », enchérit un autre Toulousain de 28 ans, Romain Lechant. Ce qu’ils pensent, c’est être les « défenseurs » de « l’identité européenne » contre « l’islamisation » et « l’africanisation ». Pour cela, ils paradent fièrement, comme un écho à l’appel de Steve Bannon, ancien conseiller de Donald Trump, invité vedette du congrès du Front national (FN) en mars : « Laissez-les vous appeler racistes, xénophobes, islamophobes… Portez-le comme un badge d’honneur. »
 

Ainsi donc l'Etat et sa justice après avoir couvert des fonctionnaires intervenant comme des commandos contre des réfugiés en territoire étranger

Ainsi donc l'Etat responsable de la mort d'une femme en couche n'aura pas à rendre de compte.

Ainsi donc l'Etat accepte que les méthodes des milices d'Orban soient mises en oeuvre sur le territoire de la République Française.

Dans l'historial des titulaires du porte feuille de l'intérieur, il vient d'atteindre un point d'étape qui le situe entre Pomaret (radical)  et Marquet (SFIO), glisse vers Peyrouton. Rappelons lui l'histoire, la dérive se termine avec Laval(SFIO).

Collomb dans un premier temps à l'assemblée nationale : " "tomber dans le panneau de ces gesticulations, c'est faire une publicité à une force qui n'en est pas une".

C'est l'argument de ceux qui en 1982 disaient qu'il n'y avait rien a craindre du f-haine quand Collomb faisait ses premières armes dans le sillage de Mitterrand lequel venait  d'ouvrir toutes grandes les écluses permettant l'irruption dans le champ politique de la peste brune.

Le Collomb  même déclarant cela au moment ou le f-haine vote les articles d'une loi -Collomb que la Cimade qualifie de Honte.

Collomb dans une rhétorique digne de Marcellin Ponia Papon met un signe = entre les nazillons et ceux qui exigent que la France assume les responsabilités que lui donnent les traités signés et le droit international.

Voilà ce qu'il a osé publié le 22 avril :

D’une part des activistes du groupuscule d’ultra droite Génération Identitaire se sont rendus au Col de l’Echelle en prétendant y «  tenir la frontière ». Cette action de gesticulation, consistant à déployer des banderoles s’est tenue sous l’étroite surveillance des forces de l’ordre qui ont veillé à prévenir tout trouble à l’ordre public. Ces activistes ont quitté les lieux ce midi, dans le calme, en présence d’un important dispositif de gendarmerie.

D’autre part, un groupe de plus d’une centaine d’activistes pro-migrants français et italiens s’est présenté ce midi au Col du Montgenèvre, en provenance d’Italie, en vue de faire franchir la frontière illégalement et en force à une trentaine de migrants. À cette occasion des violences ont été commises vis-à-vis des forces de l’ordre et un véhicule de la gendarmerie nationale a été dégradé. Ces individus ont ensuite poursuivi leur action en direction de Briançon où leur présence fait l’objet de la plus grande vigilance.

 

Voir ci-dessous le communiqué de la honte et de la complaisance avec les émules des milices hongroises

Repost0
Commenter cet article