Comores (suite du précédent)

Publié le 17 Mars 2018

                                              La preuve que Mayotte c'est la France !

La preuve que Mayotte c'est la France !

Le quotidien de déférence

éclaire le débat.

Quand Alain Ruscio a écrit son article (http://amers-cap.com/2018/03/a-propos-des-comores.html) , il n'avait bien évidement pas en main les appréciations du journaliste sévissant chez un des principaux tenants des leviers de la pensée officielle.

Répondant à un lecteur qui l'interroge sur la réunification politique de l'archipel (ce que savoureusement il appelle "rétrocession*"), le "spécialiste" sans frémir ose cela : 

"Les gouvernements comoriens font courir la fausse idée que l’avenir de Mayotte ne serait que dans l’union des Comores et exhibent pour ce faire des résolutions de l’Assemblée générale des Nations unies n’ayant aucune valeur contraignante. La revendication comorienne sur Mayotte vise plutôt à faire oublier l’état d’impéritie totale dans lequel se trouve ce pays. Aucune solution durable, toutefois, ne pourra être trouvée sans établir des accords de coopération bilatéraux avec les Comores."
 

Donc les résolutions de l'ONU ne comptent que pour rien.

Pas un mot sur le Veto de la France au conseil de sécurité de l'ONU pour ne pas être condamné au plan international.

Cela ne compte pas. Les "... résolutions de l’Assemblée générale des Nations unies n’ayant aucune valeur contraignante"

Pas un mot de la part du journaliste pour rappeler que la départementalisation a été imposée de force contre le suffrage universel voulant l'indépendance.

Un peu comme si les régions ayant voté oui en 2005 avaient été rattachées à l'UE abandonnant les autres ... Il est vrai que l'exemple est mal choisi. Le Monde avait applaudi à la forfaiture de l'annexion de la totalité de la France (Mayotte comprise) à l'UE alors que le suffrage universel avait dit NON. En cela dans la politique française comme dans la ligne éditoriale du monde personne ne pourra dire qu'il n'y a pas continuité.

rétrocession en droit : " Acte consistant, de la part de l'acquéreur d'un bien, à en transférer à nouveau la propriété à celui dont il l'avait acquis` "

La France a-t-elle acquis Mayotte où l'a-t-elle volé à un peuple qui veut saffranchir du pillage et de la condescendance coloniale et de sa bourgeoisie comprador ? (La bourgeoisie comprador désigne la classe bourgeoise qui, dans les pays dominés, tire sa richesse de sa position d'intermédiaire dans le commerce avec les impérialismes étrangers. )

Repost0
Commenter cet article