Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dérapages contrôlés et obscénités ambiantes

 

On vit une époque form..abominable.

Des stars de la politique

à la voie lactée des hors sol

Dérapages contrôlés et obscénités ambiantes

Le 31 janvier, le secrétaire d'État Julien Denormandie s'était de façon cynique singularisé en affirmant que la région Île-de-France ne comptait qu'une "cinquantaine d'hommes isolés" dormant dans la rue.

Un chiffre plus que mensongé, ignoble d'indifférence, quand la réalité confirme qu'on est plus proche des 25.000, Sylvain Maillard, député de Paris, invité à commenter ce chiffre ce lundi s'est fendu de cette sortie.

Le très touthenmakronnien député de Paris, a affirmé ce lundi 5 février sur RFI que "l'immense majorité" des SDF restent dans la rue "par choix".

Tant de mépris dans un si petit cerveau donne la densité de la connerie du triste sire.

 

 

Même jour, l'autre monde bien au chaud sur l'Ile Seguin, là où les sdf ne peuvent aller roder, celui du Michelin et sa piste aux Etoile.

Sonnez trompettes de la renommée, mais attention Canaille le Rouge reste bien mal embouché : qui le petit livre rouge du magnat antisocial du pneumatique va-t-il consacrer ? 

Parmi un nombre certain de professionnels valeureux de la restauration se trouve un curieux écolo sensible à l'avenir de l'humanité 

Les deux bras  de la charrette des tares du capitalisme ainsi représentées valent parfois plus et mieux ainsi sur une page rassemblés qu'une longue démonstration.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article