Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le phare de la démocratie éclaire le monde

mais le poète fou, 

qui pour cela

ne sera jamais maudit,

attrape le gant au vol

et relève ainsi le défit

Le phare de la démocratie éclaire le monde
Qu'en est-il de ces heures troubles & désabusées
Où les dieux impuissants fixent la voie lactée
Où les diet nazis s'installent au Pentagone
Où Marilyn revêt son treillis d'Antigone
On n'en finit jamais de refaire la même chanson
Avec les mêmes discours, les mêmes connotations
On n'en finit jamais de rejouer Guignol
Chez les Torquemada, chez les Savonarole
Qui donc pourra faire taire les grondements de bête ?
Les hurlements furieux de la nuit dans nos têtes ?
Qui donc pourra faire taire les grondements de bête ?
Lassé de grimacer sur l'écran des vigiles
Je revisite l'Enfer de Dante & de Virgile
Je chante des cantiques mécaniques & barbares
A des poupées Barbie barbouillées de brouillard
C'est l'heure où les esprits dansent le pogo nuptial
L’heure où les vieux kapos changent ma pile corticale
C'est l'heure où les morts pleurent sous leur dalle de granit
Lorsque leur double astral percute un satellite
Qui donc pourra faire taire les grondements de bête ?
Les hurlements furieux de la nuit dans nos têtes ?
Qui donc pourra faire taire les grondements de bête ?
Crucifixion avec la Vierge & dix-sept saints
Fra Angelico met des larmes dans mon vin
La piété phagocyte mes prières & mes gammes
Quand mes tarots s’enflamment sur la treizième lame
On meurt tous de stupeur & de bonheur tragique
Au coeur de nos centrales de rêves analgésiques
On joue les trapézistes de l'antimatière
Cherchant des étoiles noires au fond de nos déserts
Qui donc pourra faire taire les grondements de bête ?
Les hurlements furieux de la nuit dans nos têtes ?
Qui donc pourra faire taire les grondements de bête ?
Paroliers : Hubert-Félix THIEFAINE
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article