Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Manque d'expérience ou stratégie dictatoriale ?

 

Les pratiques des godillots macronphiles

Manque d'expérience ou stratégie dictatoriale ?

Au début, il se disait que c'était de l'inexpérience.

Ensuite on a parlé d'amateurisme.

Maintenant on en est au déni assumé de démocratie dans le fonctionnement technique de l'institution chargée de faire et de contrôler l'application de la loi.

Et cela continue à faire sourire, à donner du grain à moudre aux chansonniers et au Canard.

 

Et si ce n'était pas plutôt autre chose ?

Une stratégie politique pour empiler les mauvais coups avec au besoin l'excuse de l'erreur dès que cela semble aller trop loin.

Une façon aussi d'agiter le mistigri pour focaliser sur les dérapages pendant que Touthenmakron et ses oligarques conseilleurs et co auteurs de la réorganisation politico économique de la France pour complaire aux caciques CAC à Rente installent les grilles d'un parcours liberticide.

Aux godillots d'amuser la galerie, pendant que les têtes pensantes mettent leur projet en place.

Mais même cela ne passe pas sans grincement de dents.
 

 

La dénonciation se fait de l'intérieur ceux qui se sont attelés à construire l'organisation chargée de porter la politique de macronméga, pourtant au plus près de Jupiter déchantent:

« La défiance envers les adhérents était à tous les étages, explique le “marcheur”. Ils voulaient supprimer les baronnies des partis traditionnels ? Ils les remplacent par une aristocratie de droit divin ! Les adhérents ne sont pas un tiers état, nous sommes un “quart état” ! »

Ces propos rapportés par Médiapart sont tenus par un de ceux qui rédigent les statuts du placard à godillots. Un placard si mal ajusté que dans le Val de Marne ce sont les tribunaux qui sont appelé à arbitrer les différents entre la direction et la "base".

Pour reprendre le qualificatif utilisé par Frederic Lordon, Macron est en train de formater la France à l'image de sa classe, "la classe nuisible".

Nuisible dans tous les compartiments du champ de compétence que donne le pouvoir.

Et les nuisibles, il faut s'en débarrasser. 

A la connaissance de la Canaille, personne parmi les structures politiques présentes dans le pays qui ne le dise ainsi, mais nous vivons la mise en place du processus qui doit conduire la France à subir la même violence que celle qui a été imposé aux Grecs. Avec l'apposition de la maxime de Junker : "la démocratie n'est pas opposable aux décisions de l'UE" et Macron met en oeuvre la feuille de route qu'il a reçu de l'UE.

De même qu'on a pu avec la monté des racismes parler de la lepenisation des esprits, une macronisation des esprits est en route pour accompagner les orientations présidentielles ; aussi violente, où le discours raciste remonte dès qu'on gratte le verni (Femmes d'Afrique, Comores ) ou avec les réfugiés et une police aidée par son ministre qui s'affranchit des lois de la République.

Cette stratégie et ses pratiques arrivent maintenant au coeur même de l'organisation étatique et à son plus haut niveau. 

Il s'agit d'un fascisme ordinaire, une Thatcherisation de la République comme jamais vu depuis Thiers.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article