Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

les outlaws *

Et le conseil constitutionnel ...

complice,

se tait.

les outlaws *

* en français "hors la loi" mais comme ceux dont il est question sont plus anglophones que francophones et plus europhiles que francophiles, Canaille le Rouge se met à leur portée.

-Pour expliquer comment il va s'y prendre pour s'affranchir du droit et des conventions internationales concernant le droit du travail, Touthenmakron vient de nous la jouer Louis Capet N°14 rectifié Guizot 48 et Thiers 71. Oubliant volontairement  36, La Libération 44 et même De Gaulle 58-62.

Bon, ce n'est pas une découverte, La Canaille n' a jamais été un gaulliste convaincu, loin s'en faut. Il n'empêche que la constitution que le grand Charles a fait plébisciter par le peuple s'applique à tous et à chacun(e) . Dès lors, le Conseil Constitutionnel, sauf à se mettre hors course et passible de la haute cour de justice toujours opérationnelle , se doit de la faire appliquer.

Et là, il y a comme du mou dans la corde à noeuds aurait dit Pierre Dac, lui gaulliste convaincu.

Que dit la constitution ?

Son article 8 détermine les pouvoirs du Président de la République à l'égard du Gouvernement et de son Premier ministre, lequel, est désigné pour déterminer et conduire la politique générale de la France, notamment en établissant le budget.

Il n'est donc pas possible au Makronsident de s'adresser aux parlementaires, c'est un droit constitutionnel du 1er ministre.

D'où sa ruse de Versailles avec le congrès, qui de fait est une violation de la constitution puisque le congrès ne doit normalement servir qu'à amender la constitution ou ratifier des accords internationaux (ce qui en 2005 et après a permis à la droite et au PS de s'affranchir du vote majoritaire du pays rejetant l'UE).

Dans le premier mois de son mandat  règne Touthenmakron s'affranchit du cadre juridique dans le quel son action est inscrite. mais cela ne semble pas perturber la garde sénile des principe à violer.

 

Dans la suite de cette forfaiture (il va falloir pour les 20 dernières années les classer et numéroter)  le pouvoir va demander à sa chambre à l'horizon bleu vert ras du gazon de donner le pouvoir de légiférer par ordonnance pour passer en force et, nouvelle forfaiture, s'affranchir des conventions de droit international ratifiées par la France et même parfois instaurées à son initiative en matière de droit du travail.

Reconnaissons qu'une telle accumulation de performances qualifie d'office la France pour les JO de la duplicité politique.

A voir la localisation proposée pour les JO de 2024 à Paris; les 1,5,6,7,8,15,16 et 17e arrondissements de Paris, ceux de la fraude et de la haine de classe, ceux des nantis et leur mépris, ces espaces pour bobos les plus empressés de les rejoindre, installent l'écrin  d'un régime qui devra exploser par la contrainte imposée par la colère populaire.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article