Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chassez le naturel

 

les fachos

déferlent

au galop

 

Chassez le naturel

Un des critères d'identification d'une politique, quelque soit le régime, réside dans sa capacité à rompre ou à adhérer avec toutes pratiques racistes, xénophobes ,ségrégatives d'un point de vue religieux ou social. Ce sont des marqueurs fondamentaux.

Dans la période, si l'unité de compte devant être l'indice de fielleuse et bête méchanceté, à coup sûr que toute la fange néocoloniale chauvine et nationaliste décrocherait un pompom tricolore, seule signe, ici galvaudé, d'un rattachement, plus que discutable les concernant, aux valeurs qui fondent l'histoire républicaine de la France.

Comment ne pas relever que ceux qui aujourd'hui exigent d'une député de la République qu'elle clame un "vive la France" qu'il ne s'imposent jamais -sauf si une caméra musarde dans les parages - appartiennent à la faction historique de ceux qui l'ont trahie, pillée, réprimée sur ces bases racistes xénophobes ,ségrégatives d'un point de vue religieux ou social.

Puisque cette bauge réactionnaire médiatique et politique partent du critère du lieu de naissance de la députée et de la couleur de sa peau, rappelons pour aider à les faire taire qu'en novembre 1940, le Gabon et Libreville sont aux mains de Vichy et ses coloniaux, part prépondérante de la base historique de ceux qui créeront le f-haine avec le gratin des recyclés dans le giscardisme, voir quelques gaullistes tardifs du 26 août 44, avec jusqu'à nos jours, néocoloniaux aux manettes, tous les prébendés de l'empire Bongo .

Libreville, et le Gabon sous administration coloniale, choisissent donc de rejeter Vichy si cher au f'haine et ses cousins pour rallier le camp de la France libre.

Les colons vichystes et l'armée pétainiste sont battus par les troupes de Leclerc dont celle du bataillon de Koenig. Le gouverneur pétainiste de la colonie se fera sauter le caisson. Le Gabon  libéré, c'est de sa capitale Libreville que partiront de nombreux combattants dans ce qui deviendra plus tard, la 2e division blindée du Maréchal Leclerc.

Les fascistes, para, crypto et péri fachos qui se déchaînent aujourd'hui contre une députée de la République avait leurs pères spirituels qui avaient trahi et abattu la République. Ils faisaient route dans les fourgons du Reich vers Sigmarigen , pourchassés entre autre par les soldats gabonais des FFL qui avait participé à la Bataille de France.

 

Ce rappel de l'histoire contemporaine pour rappeler que ceux qui crient le plus fort des slogans patriotiques déroulèdards sont le plus souvent ceux qui ont le plus à se faire pardonner et qui masquent leurs turpitudes par d'insupportables comportements racistes.

Les propos tenus tant sur les ondes que par des personnages politiques montrent si besoin était la fécondité renouvelée de la bête immonde et l'urgence de s'en débarrasser.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article