Mise à Jour de "Quand les hors-sol lévitent vers les sommets"

Publié le 4 Février 2017

 

Révision de la

première édition d'un florilège

qui promet d'atteindre

un niveau sidéral

 

 

Gérard Longuet (l'ex p'tit facho d'ordre nouveau mais qui n'a pas trop varié sur le fond) 

" "ne sont pas des fonds publics", mais "des fonds que le budget accorde aux assemblées".

en intégrant que -coincidence ? - en préambule : 

 PAR AGENCE REUTERS)

Les députés français ont adopté mercredi, en première lecture, plusieurs propositions de loi visant à davantage de moralisation en politique, notamment celle qui instaure une obligation de casier judiciaire vierge pour les candidats à une élection.

 

Quelques déclarations croustillantes de personnalités s'agitant dans l'arène entrée en turbulence avec les enchaînements du Feuilleton Fillon 

Philippe Vigier, porte-parole de Fillon qui pour l'instant tient la corde : , 

Les puissants ne sont plus protégés, les politiques ne sont plus protégés. 

Michel  Alliot Marie VRP en "armes et conseillers militaires" pour régimes en difficultées

à partir du moment où quelqu'un a un travail à effectuer et qu'il l'effectue bien, on n'a pas besoin - et c'est même dangereux - de regarder qui il est exactement.

Vous savez, si vous commencez ça, veut dire qu'un jour ou l'autre on va finir par dire qu'il est anormal qu'un commerçant travaille avec ses enfants, ou qu'un artisan travaille avec ses enfants, ou qu'un industriel travaille avec ses enfants, ou qu'un acteur travaille avec ses enfants, ou qu'un journaliste travaille avec ses enfants. Il faut se méfier. 

Moi, vous savez, j'ai connu un régime en Europe centrale dans lequel, à partir du moment où on était l'enfant de quelqu'un de diplômé, on n'avait pas le droit d'aller à l'université : c'était le régime de Ceausescu.

Pour Bernard Debré, 

"C'est anormal que l'on vienne perquisitionner chez des députés parce qu'il y a des dossiers qui ne regardent personne". 

René Ricol "l'employeur" de F. Fillon :

« De toute façon, nous pensions mettre un terme à cette collaboration mais nous n’avons toujours pas reçu sa lettre de démission »,

 

dans la catégorie goujat : 

Julien Dray: "François Fillon pourrait dire 'Elle ne faisait que repasser mes pantalons, on ne pourrait rien lui reprocher"

Alain Minc (mars 2016 ) donne son explication :

personne ne dit que le métier de politique n'est pas décemment payé. Il faut appeler un chat un chat. Je veux dire qu'aussi longtemps que le métier de politique sera payé de manière très très faible surtout avec le non cumul des mandats, on sera face à des situations aussi compliquées que celle-là

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politique, #Nouvelles du front, #se coltiner au quotidien, #polémique

Repost0
Commenter cet article