Au delà du crime et le sadisme criminel

Publié le 7 Février 2017

 

Ce que révèle relevant du collectif 

le comportement 

individuel "social"

de leur(s) auteur(s).

 

Le commissariat de police d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

De même que Gilles de Retz , Landru et combien d'autres sont des marqueurs de la notion de perversité criminelle dans l'histoire de la société et son évolution, de l'estime de la vie humaine en général, singulièrement tant du statut général des femmes que des minorités dans le temps des différents actes jalonnant ces crimes, l'acte commis à Aulnay, au delà de la responsabilité de leurs auteurs s'inscrit dans cette lignée.

Il ne peut pas laisser sans interpellation la société qui s'abrite derrière l'uniforme de leurs auteurs.

Cela pose la question de la police, son rôle mais aussi le recrutement de ceux qui l'exerce, leur formation, leur encadrement.

Qu'un homme comme Toubon, défenseur des droits, pas particulièrement marqué comme opposé à l'ordre et à ceux qui ont charge de maintenir celui que politiquement il défend interpelle publiquement pour demander des comptes donne le degré de gravité de la situation.

La violence perverse, la volonté d'humilier, l'impunité escomptée compte tenu des réquisition une semaine plus tôt contre un fonctionnaire police de Drancy accusé (en correctionnelle) de violence de même nature, tout montre combien un corps social sans encadrement peut basculer dans l'horreur, s'y installer quand l'encadrement en question à son plus haut niveau, pour le moins laisse faire ou tourne la tête depuis des années.

L'histoire a retenu comment des hommes s'étant comportés parfois héroïquement ont pu devenir les pires salauds à l'image de ces résistants devenus  tortionnaires, assassins ayant  toléré voir incité à la torture et aux meurtres durant les guerres coloniales, tel un Bigeard ou d'un Aussaresse pratiquant et justifiant torture et assasinnat de masse.

Pour que la police soit républicaine et le demeure il est indispensable que toute sa structure soit en permanence inscrite et contrôlée dans et par l'espace public républicain, qu'aucune dérive raciste, sexiste, homophobe, sociale, isolée ou cumulée, ne soit admise, que tout dérapage soit intercepté et sanctionnée, que les récidives éventuelles lourdement condamnées dans le cadre de la loi et éloignent leurs auteurs de tout fonction régalienne.

Si un acteur du transport est responsable d'acte liés à une faute professionnelle, indépendamment de la sanction judiciaire, il ne peut plus exercer. Les criminels d'Aulnay doivent être jugés, leur crime relève des assises et en tout état de cause ils n'ont plus leur place dans la police.

Repost0
Commenter cet article