Dans la série "obscénité officielle"

Publié le 29 Janvier 2017

 

Du président du Sénat

Doublure constitutionnelle

du locataire de l'Elysée

si celui -ci empêché

 

 

Dans la série "obscénité officielle"

Gérard Larcher était ce 29 janvier l’invité d’Europe 1.

Le président du Sénat est notamment revenu sur ce que la presse nomme Penelogate, (pour ceux qui débarqueraient d'une autre galaxie, l’emploi pendant plusieurs années de Penelope Fillon en tant qu’attachée parlementaire pour une activité difficilement perceptible).

Le susnommé , co-animateur de la campagne de François Fillon, a avancé un de ces argument qui resteront dans l'histoire au côté des brioches de Marie Antoinette,  du "que d'eau que d'eau de Mac-Mahon" ou "Paris vaut bien une messe"  et autres perles du même acabit :

 

 

“C’est l’un des rares cas où les femmes sont mieux payées, c’est un motif de fierté”.

Apparemment plus c’est gros, et avec Larcher on est servi, plus ça passe…

Pendant ce temps, Fillon, sans complexe lors de son meeting parisien : « Qu'on laisse ma femme en dehors de ce débat politique ».

Parce qu'attachée parlementaire, ce n'est en rien politique ?

Elle faisait quoi ? Elle arrosait les plante du groupe UMP LR ? Elle faisait les cafés ? Où alors c'est que son emploi était effectivement fictif et dès lors c'est au coeur d'un débat politique.

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article