Comment Kouchner soigna sa jalousie

Publié le 27 Novembre 2016

 

Ou comment d'un Fidel

il en fit l'infidèle

que depuis,

défait,

il défie

 

Suite de l'interview à Europe 1 :

Comment Kouchner soigna sa jalousie

Jalousies de façade

 

 

Un jour, Jésus réunit ses apôtres et, nous rapportent les évangiles, déclara ceci: 

"En vérité mes frères, parole de Christ, l'homme sera condamné à la misère et à la galère s'il ne va pas adorer Kouchner." 

Judas eu des doutes et vendit le scoop Castro qui trouvait que Kouchner en faisait trop.

Pour cela des caraïbes, il le chassa.

De là, de rancoeur par dessus les frontières, Kouchner se rongea.

Retourné au pays de ses pairs, pour marquer de son empreinte à Dieu son allégeance, ayant quitté depuis longtemps l'UEC, avoir dans et autour du PS navigué, après avoir fait Troménie* pour conjurer son passé révolutionnaire, en bout de déambulation, il fit acte de contrition en s'engageant trois campagnes dans les troupes du sergent major Fillon.

Depuis, pour signer son parcours de médecin engagé, s'étant trouvé sa voie, Kouchner recoud les écrouelles au point de croix. 

* Longue procession giratoire.  

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #fable, #jalousie, #politique, #vertige de la bêtise

Repost0
Commenter cet article