Parce que le Secours Populaire est populaire, fraternel et humain

Publié le 29 Septembre 2016

Il ne peut être toléré

par le f-haine

la preuve par Hayange

et son fasciste de maire

Parce que le Secours Populaire est populaire, fraternel et humain

Le Secours Populaire Français est expulsé de son local à Hayange.

Titre du Républicain lorrain de ce jour :

Parce que le Secours Populaire est populaire, fraternel et humain

Canaille le Rouge a capté ce message qui confirme l'article titre du Républicain lorrain de ce jour :

La France selon Marine Le Pen à l'exercice du pouvoir...

Stupeur et indignation à la lecture des propos tenus par le maire Front national de Hayange ce matin dans le Républicain Lorrain sur l'expulsion ordonnée du Secours Populaire Français de son local hayangeois mis à disposition par la municipalité.

Finies les machinations invoquées et prétextées il y a plusieurs semaines, Fabien Engelmann est passé aux aveux dans la presse, ses motivations bassement politiciennes ont des relents de fascisme caractérisés et portent une atteinte grave aux libertés les plus essentielles de la République.

Parfaite démonstration locale de la conception de la démocratie version Marine Le Pen en campagne à quelques semaines du scrutin présidentiel.

Selon le Républicain Lorrain, « Le maire n’a pas digéré le témoignage de la présidente locale, Anne Duflot Allievi, au quotidien Libération regrettant que le goûter de Noël de la Ville ne soit pas accessible aux enfants de migrants. Pire encore, la présidente et le trésorier seraient des « anarcho-communistes » qui ont participé à l’organisation d’un repas de fête solidaire aux côtés d’Hayange Plus Belle Ma Ville, association opposée au FN, et feraient "la promotion" des migrants. ».

La sanction du "chef suprême" est tombée. Les bénévoles ont 48h pour vider leur local bondé de denrées alimentaires, de vêtements, de jouets pour enfants et de produits de première nécessité si utiles aux bénéficiaires de la localité qui fréquentent par centaines ce local.

Telle est la politique de la terreur et de la "mise au pas" appliquée contre les associations à Hayange où le FN sévit depuis 2014. Cette sanction exemplaire sonne comme un avertissement lancé à tous les bénévoles hayangeois afin que « d’autres associations ne s’amusent à faire de la politique ou à salir l’image de la majorité municipale. » dixit le maire... Nous frémissons...

Soutien au Secours Populaire !

Nous apportons notre soutien le plus engagé aux bénévoles dévoués du comité hayangeois du Secours populaire français qui, malgré l'acharnement odieux du Front national continuent à œuvrer pour l'entraide et la solidarité à Hayange. Nous hayangeois, nous tenons à leur côté dans cette épreuve.

La Canaille a relayé ce texte de Gilles Wobedo (Hayange en Résistance).

Canaille le rouge se souvient de la campagne médiatique savamment orchestrée entre les chiens de garde médiatique et Collard le baveux brun-bleu contre l'exclusion de la CGT de l'actuel maire d'Hayange lequel, après avoir été candidat Lutte ouvrière àThionville, puis candidat du NPA aux régionales suivra une trajectoire au f-haine qui justifiera son exclusion de la CGT.

S'il fallait une preuve supplémentaire de l'incompatibilité totale entre l'appartenance à la CGT et l'adhésion au f-haine, ses pratiques du fascisme ordinaire traduisant la haine de classe pour les plus vulnérables et l'exigence clientèliste de subordination au chef sont là pour confirmer 

En 1936 le journal des De Wendel dont le château domine Hayange inventait le devenu célèbre "plutôt Hitler que le Front populaire" en 2016 depuis la mairie, le supplétif du capital actualise dans la même veine avec son "plutôt  la muselière que le Secours Populaire".

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article