Macron sous des lumières si bien Tamisée...

Publié le 9 Septembre 2016

Accueilli en héros

par les exilés fiscaux

qui traquent les réfugiés

Macron sous des lumières si bien Tamisée...

Grace à sa cagnotte du contrat d'avant Bercy (dont ses 200 millions d'€ de commissions sur acquisition capitalistique comme dirassoc de chez Rothschild), ses facilités de circulation (et sa paie) d'ex ministe pour ses déplacements, il peut voyager.

Jeudi 8 septembre au soir, et vendredi dans la journée, Macron s’est déplacé « pour rencontrer des sympathisants, des “marcheurs” », explique son entourage. Il était aussi – et surtout – présent pour lever des fonds.

Londres : un dîner jeudi soir, un petit déjeuner et un déjeuner vendredi devaient réunir des participants priés de bien vouloir apporter leur contribution, et de préférence 7 500 euros, le plafond pour aider financièrement un mouvement politique.

Même en sterling brexitée, ça fait cher du scone-thé-croissant.

IL dit qu'il n'est pas socialiste qu'il se rassure, les passager du titanic rose qu'il a quitter avant l'ice berg non plus. 

Pour autant, il ne rechigne pas sur les mœurs politicard de tous les partis de la droite classique ou extrême dont celui qu'il a accompagné comme ministre.

Les pompes à Phynances des micro machins à aspirer les thunes, du F-Haine aux Verts (et autres ?) vu sa formation, il a très vite compris comment ça marche.

 

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article