Les méthodes vallso-gattaziennes vues depuis l'étranger : le totalitarisme en marche.

Publié le 17 Septembre 2016

Voila l'image que donne de la France

la Solférinocratie à la manoeuvre :

Valls radicalise la police à la mode Papon.

 

Coups de matraques « gratuits », dérapages : un collectif a adressé, en juillet 2016, au défenseur des droits, 68 réclamations contre des violences policières lors des manifestations contre la loi Travail, à Paris, et dans le reste de la France, apprend-on mercredi 14 septembre 2016 alors que les opposants à la loi Travail annoncent une nouvelle journée de mobilisation, jeudi 15 septembre 2016.

En rappelant une chose que peu de journaux y compris ceux qui dénoncent les violence rappellent : le gouvernement ne matraque pas pour son compte propre mais comme toujours il est en service commandé. C'est pour défendre directement les interets du patronnat qu'il fracture, explose, éborgne, saigne, fracasse, casse les têtes et enchriste ceux qui s'y opposent.

Dans un article du mercredi 14 septembre 2016, Le Monde évoque « un éloquent inventaire des violences policières essuyées par des personnes mobilisées contre la loi El Khomri depuis le printemps ». 
Le groupe Défense collective, qui apporte un soutien juridique aux manifestants arrêtés vient de remettre un « un épais dossier » sur le bureau du défenseur des droits, Jacques Toubon. Plusieurs dizaines de manifestants demandent à cette autorité indépendante d’enquêter sur les violences dont elles auraient été victimes. 
Le Monde évoque « des accusations d’usage disproportionné de la force et d’utilisation non réglementaire d’armes, occasionnant surtout des fractures, des brûlures et des contusions ».

Le quotidien évoque le cas de Dominique, manifestant de 57 ans, qui raconte avoir été atteint par un tir tendu de grenade lacrymogène, le 19 mai, à Paris. Celle-ci aurait percuté son tibia gauche, « provoquant une fracture ouverte » qui a nécessité une opération et la pose d’une broche de 33 centimètres, ou encore le cas d’un jeune mineur, Arthur., venu manifester le 9 avril avec sa mère et sa sœur à Paris, qui dit avoir essuyé un tir de lanceur de balles de défense qui lui a fracturé le nez en plusieurs endroits. 
La démarche auprès de Jacques Toubon« vise à solliciter une autorité indépendante qui ne soit pas la police des polices ou le procureur de la République, qui travaille souvent avec les policiers »,

Une politique du chiffre « Il y a eu depuis le début de ces manifestations près de 1 600 interpellations qui ont donné lieu à 1 000 gardes à vue, il y a 72 personnes qui sont d’ores et déjà condamnées », dont « une grande partie » ont été écrouées (ce qui veut dire mandat dans le prétoire sans même permettre un jugement en appel), ainsi se félicitait dès le 20 mai le patron des chaussettes à clous sur TF1.

Cela porte un nom : c'est la dissuasion par la terreur ; faire que les gens qui maintiendraient leur volonté d'exercer leurs droits démocratiques le fasse la peur au ventre.

Casser cette pratique totalitaire infernale pour reconquérir la sérénité du droit à publiquement contester va devenir un des axes de la défenses des libertés qu'une fois de plus la social-démocratie prend la responsabilité de construire pour ses successeurs.

Jaurès disait que le capitalisme porte la guerre comme la nuée porte l'orage. ceux qui non seulement l'ont laissé assassiné mais ont piétiné sa tombe on rajouté un codicille à la maxime : "la social démocratie pour servir le capitalisme se sert de la terreur policière comme comme le banquier use des agios".

Devant tant de zèle produit par Beauveau et ses préfets, à quand une "médaille Déat" pour Cazeneuve ?

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #totalitarisme, #politique, #brutalité, #PS, #solférinocratie, #violence

Repost0
Commenter cet article

jean-marie Défossé 18/09/2016 05:49

Sur le même sujet . Hier sur un site jaune et noir bien connu par sa chanson du même nom , voyant la "porte" ouverte pour une fois depuis longtemps , je me suis engouffré pour apporter un commentaire sur un article intitulé : "Manifestations loi travail , une fois de plus , la police frappe aveuglément et mutile ."
Ci-joint l'intégralité de ma réponse ne pouvant à la rigueur qu'offusquer ou déranger ceux directement visés , c'est à dire la police ou l'extrême droite ... ou les 2 à la fois si celles-ci fusionnent à notre insu et à l'insu des valeurs républicaines souhaitées par la majorité du peuple français .
Texte :
- Je suis assez étonné d'avoir enfin un droit de réponse sur B.......
Enfin mieux vaut tard que jamais .
Juste ces petits mots afin d'apporter mon soutien sans réserve à Laurent et à ses proches . Je sais , cela ne lui ramènera pas son oeil mais au moins saura-t-il qu'on ne l'oublie pas dans sa détresse et qu'on oubliera pas ce qu'un "français" peut faire subir à un autre français , ce premier pourtant probablement issu lui aussi du MEME RANG SOCIAL .
L'infiltration dans la police et plus généralement dans l'ensemble des forces de l'ordre , d'éléments EXTREMES , pour ne pas dire d'extrême-droite , ne peut aboutir qu'à une guerre civile et qu'à accentuer la déliquescence de notre société .
Il ne peut pas y avoir comme par le passé , des français aux simples origines ... des 2 côtés opposés de la barrière .
Il serait bon que les forces de l'ordre ne deviennent pas les forces du DESORDRE en se trompant régulièrement de cibles .
Fin du texte envoyé à B........ et censuré très peu de temps après avoir paru .
Qui est derrière cette censure récurrente à mon encontre et qui se cache en réalité derrière ce site soi-disant de gauche ? Les forces de l'ordre ou l'extrême droite ? Ou les 2 à la fois dans une alliance CONTRE NATURE ?
Pour leur gouverne , la nature ne fait RIEN EN VAIN !