LES CONS, ILS OSENT TOUT,

Publié le 24 Août 2016

Là, ce n'est pas "du Audiard"

mais "du Axel Kahn"

lequel pousse la réflexion.

LES CONS, ILS OSENT TOUT,

LES CONS, ILS OSENT TOUT,
mais sont bien en peine de prévoir le résultat de ce qu'ils ont osé, parce que, vraiment, ils le sont....

La laïcité, quelle belle spécificité de la pensée et de la législation française ! Refusant toute supériorité à une morale, à une croyance ou à une incroyance particulières, elle leur refuse tout moyen de prosélytisme auprès des populations vulnérables, à l'école et à l'hôpital, par exemple. Garante de la liberté des cultes et des pratiques individuelles, elle prévient toute discrimination envers certaines au profit d'autres.

Le combat pour la dignité des femmes, quel beau combat ! Il reste plus nécessaire que jamais. En son nom, j'ai, jeune, combattu les religieuses en cornette qui parfois, à l’hôpital où elles officiaient en tant qu'infirmières, imposaient des curetages sans anesthésie aux "pécheresses" qui venaient pour une fausse couche provoquée, je n'ai jamais demandé que l'on interdît leur voile et leur bure dans la rue. Je me suis déclaré outré des conceptions juives sur l'impureté des femmes après leur accouchement et pendant leur menstruation mais jamais n'ai milité pour l'interdiction dans l'espace publique des signes vestimentaires de la judéité intégriste. Je m'engage depuis toujours contre l'infériorisation des femmes par l'islam radical mais ne voit pas au nom de quoi j'aurais pu demander que l'on verbalisât dans la rue les barbus en burnous, alors même que je les eusse préférés glabres et en pantalon.

La comédie absurde des croisés du burkini sur les plages, une tenue dont j'ai dit combien je la regrettais, procède d'une affligeante méconnaissance de ce qu'est la laïcité, une affligeante et contre-productive erreur quant aux moyens les plus à même de lutter pour l'égalité des femmes et des hommes, elle laisse planer le soupçon de l'imposition des règles d'une morale particulière hostile à une autre, le contraire de la laïcité dont elle donne partout dans le monde une image ridicule. Au total, elle mobilise et donne du grain à moudre à tous les ennemis de la laïcité et permet aux tenants des doctrines attentatoires au droit des femmes de se parer dans le voile pseudo-vertueux de la liberté bafouée et outragée. Ils ont osé, qu'est-ce qu'ils le sont !

Nul doute que ce billet d'humeur aura des échos plus vifs que celui sur les fresques du Moyen-âge, je ne participerai pas aux échanges - je les pressens animés - qu'il suscitera car je retourne avec délectation dans un registre plus onirique, plus ludique et plus poétique de ma pensée.

Si le dernier paragraphe de Monsieur Axel Kahn relève de son choix et doit être respecté, Canaille le Rouge relaie ce texte avec l'espoir qu'il rebondira largement tant il montre qu'en burnous, avec croix ou Kipa, suaire, toge, costume 3 pièces, treillis, bermuda, string ou autre accoutrement, quand ils osent, ils osent tout... et c'est pour cela qu'ils le sont.

Permettez aussi de dire que ceux des élus et responsables qui s'autoproclâment combattant de la droite qui depuis leurs mandat sd'élus et dirigeants socialistes lui fourbissent ses armes devront tôt ou tard rendre des comptes... et le plus tôt sera le mieux.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #laIcité, #politique, #sectarisme, #république

Repost0
Commenter cet article