Le cheval de Troie du Bolchevisme

Publié le 4 Août 2016

s'insinue

grâce à des complicités souterraines

à l'inspection des finances

Le cheval de Troie du Bolchevisme

Notre homme, membre du Conseil scientifique d'ATTAC, preuve que le coup est préparé de loin, va contribuer à un ouvrage collectif (Contre la dictature des marchés).

En 2001, il co-signe une note de la Fondation Copernic , Pour un plein emploi de qualité, présenté comme une sorte critique profonde du social-libéralisme, preuve de ses poils bolcheviques cachés derrière ses plumes institutionnelles dont il se lisse pour se faire habit.

Avant de passer dans le brouillards d'une pré-clandestinité para-révolutionnaire, il co-signe dans le Diplo un article qui préconise entre autres le passage aux 35 heures qui «permettrait d’enclencher une dynamique globale de créations d’emplois stables et à temps complet». 

Et notre militant désintéressé de gravir son Golgotha ; difficile travail  d’un côté faut bien vivre, de l'autre rester fort sur les principes.

Notre homme pour manger, va «accompagner» les réorganisations d’entreprises au service du patronat et pour cela se fait embaucher chez Soubie (le conseiler social de Chirac qui vient d'ouvrir sa petite échoppe "au p'tit conseiller social dégraisseur en gros"); de l’autre, héritier de Marx, il réitère sa dénonciation du social-libéralisme et ce que c'est beau ; presque du Boccara d'avant 97 : «Partir des souffrances vécues dans l’exercice de son travail (l’exploitation) ou dans l’absence de travail (l’exclusion), les relier à la nature du système économique, développer des sphères de dépassement de ces rapports sociaux constituent un manque cruel du social-libéralisme. C’est en articulant une critique sociale du capitalisme, appuyée sur la dimension structurante du conflit capital/travail, et une critique fondée sur l’épanouissement de l’individu dont les dimensions relationnelles et spirituelles sont niées par la standardisation et la marchandisation, que le socialisme a puisé sa force. Oublier l’une de ces deux dimensions en fait une pensée borgne et en réduit la portée émancipatrice.» fermez le ban!

Avec l'arrivée de Blummollet faubourg St Honoiré, pas de pot. Il est recruté et va, obscure petite main, épauler Rebsamen (il sera un des hommes de l'ANI) puis El Khomry au point qu'il sera à sa ministre pour casser le code du travail ce que Laroque est est à Ambroise Croizat lors de sa construction : un efficace bras droit.

Oui à droite c'est là le bon terme, et à droite dans ce gouvernement cela situe l'impétrant sur le GPS politique.

Notre RRRévolutionnaire mission accompli, s'en va maintenant tenter de noyauter d'autres lieux : Pierre André Imbert vient d'être nommé (au tour extérieur) Inspecteur des finances.

A coup sûr il a réussi à articuler une critique sociale du capitalisme, appuyée sur la dimension structurante du conflit capital/travail, et une critique fondée sur l’épanouissement de l’individu dont les dimensions relationnelles et spirituelles. Cela lui assure un ticket de caisse de 6000€ par mois de garanti jusqu'à la retraite.

Avec ça il pourra chanter l'Internationale lors des banquets de fin d'année de la filière. Ils parait que l'exotisme y est apprécié... si et seulement si, il reste à faible dose.

 

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article