Ciao pantin

Publié le 30 Août 2016

dommage qu'il parte seul

Ciao  pantin

Imaginez le spectacle, jubilatoire : 

Sortie du conseil des ministres, une flopée de cars ouibus macron-pépy-isés, le VRP d'Alsthom accueillant les koblenciens et les installant à bord, chauffeur et équipages cap vers où ils veulent.... mais loin.

Le Banquier et sa cohorte conduit par les valets des émigrants du socialisme trahi.

Hep...n'oubliez pas Le Guen, ni El Khomri, ni ...enfin la clique au complet,; le scooter de Blummolet sur le toit et lui au fond au dernier rang à chanter ♫plus vite chauffeur♫.

Stéphane Bern commentant en direct des sanglots dans la voix.

Pujadas en studio pour faire l'Auguste et nous la jouer à ci devant Monsieur Loyal.

Arrête de rêver Canaille. Tel Napo se barrant vers l'Île d'Elbe, il se voit de retour pour continuer sa restauration. La roue de secours de la recomposition social-démocrate est dans les starting-blocs pour courir les qualifs.

Le départ du banquier laisse ouvert les comptoirs.

Reste à nous emparer des clefs et confisquer les coffres. Et avec tous les prétendants sérruriers qui s'annoncent, on n'est pas à la veille de forcer les grilles.

 

 

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article