Le deshonneur de ce qui fut la fierté de la République : son Education Nationale

Publié le 22 Juillet 2016

Académie de Bordeaux,

 sujet d'examen 

en 2016.

Honte aux auteurs

à celui qui a validé

quelle sanction ? 

 

A propos d’un sujet d'examen proposé aux élèves de l'académie de bordeaux (repris pour dénonciation par José Fort, merci à lui pour sa vigilence) .

Le deshonneur de ce qui fut la fierté de la République : son Education Nationale

 

Le tutoiement dans le sujet indique qu'il concerne certainement des élèves de collège.

Le sujet : traiter du point de vue soviétique la bataille de Stalingrad (pourquoi pas ?)

Mais aussi, dans la France en 2016,  dans le même sujet le candidat  choisira et pourra s’il le veut devenir grace çà un inspecteur d’histoire un stagiaire non rémunéré de la propagande Staffel (le candidat à le choix et de toutes façon c'est bien connu, "Hitler et Staline c'est pareil)   :

"Consigne générale : Nous sommes le 24 novembre 1942, la bataille de Stalingrad fait rage. Vous êtes employé au ministère du Reich à l’éducation du peuple et à la propagande. Le Führer, en colère, vient de commander à Joseph Goebbels un discours à faire entendre aux troupes, sur le front , afin de les galvaniser. Le ministre de la propagande vous demande d’élaborer ce discours en insistant sur les enjeux idéologiques et territoriaux de cette bataille pour l’Allemagne national-socialiste. Le messager chargé de faire parvenir le discours sur le front sera prêt dans 1h30, vous n’avez que ce temps là pour répondre aux volontés du führer et du ministre. "

 

Le deshonneur de ce qui fut la fierté de la République : son Education Nationale

A quand un problème d’arithmétique pour synchroniser l'arriver des trains de déportés avec la livraison de "Zyklon B" ?

Canaille le Rouge propose un exercice sur la façon de trier les  internés communistes de ceux, républicains espagnols, internés au fort du Hâ (académie de Bordeaux)  le candidat aura le choix du mode par exécution à Souge ou par déportation à Mauthausen ; il devra argumenter son choix.

Celui qui a validé cela était-il dans le comité de soutien à Papon ?

Canaille le Rouge attend avec impatience la réaction des syndicats d'enseignants, des APE et des association porteuse de la mémoire du combat antifasciste.

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article

Genestal Yvette 23/07/2016 11:16

Je n'arrive pas à en croire mes yeux. Peut-on avoir plus d'information ? Ce sujet a-t-il proposé comme sujet ? A-t-il été retenu ? ça me paraît quand même surréaliste. Il est vrai qu'il ne devrait même pas être possible de le présenter. Je sais bien que nous sommes à une époque où les dérives s'accentuent avec une grande rapidité, mais quand même ...
Y. Genestal

Canaille Lerouge 23/07/2016 11:45

J'ai eu la même réaction c'est pour cela que j'ai mis en lien le sujet et ses douze pages de matériel "pédagogique".
Cela commence enfin à faire des vagues : "http://www.huffingtonpost.fr/2016/07/22/academie-de-bordeaux-discours-antisemite-hitler-education-nationale-collegiens_n_11131380.html".
Pour l'instant silence radio côté EN .
A suivre et de près.