Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Kikadiça

Kikadiça

"Si un mouvement d'extrême droite avait empêché la parution des journaux, nous aurions été un million dans la rue à défiler contre le fascisme."(sic)

Celui qui a dit cela, pointant du doigt les travailleurs de la presse parisienne n'est pas (du moins pas encore) un dirigeant du medef.

Celui qui a dit cela n'est pas maire de Béziers, il n'aurait pas dit "nous" mais "ils".

Celui qui a dit cela n'est pas patron de presse alors que vue les déclarations de F.O Giesbert cela aurait pu se faire.

Non, celui qui a dit cela, est un peu l'agent orange de l'action revendicative, le napalm des luttes.

Ils se nomme Laurent Berger, est secrétaire général de la CFDT.

C'est ce qu'il a déclaré au JDD de ce 12 juin.

Cependant attention. De même que de voir un Marcel Déat socialiste créer la milice ou un Doriot qui fut communiste inventer la LVF ne fait pas des socialistes de 40 ou des habitants de St Denis avant guerre des faschos nazis, cela ne fait pas comme un raisonnement par récurence de tous les adhérents de la CFDT des clones du Berger au service du MEDEF et de la solférinocratie.

Ce qui fera la différence, ce seront les conclusions qu'en tireront collectivement ou individuellement les adhérents de cette organisation dont la direction actuelle se positionne comme la troisième composante du collège patronal avec le MEDEF et la CGPME et use du même langage que Sarkozy.

Là aussi, les barricades n'ont que deux côtés et il va vous falloir choisir si vous voulez pouvoir toujours mériter l'appelation de camarade. 

Maintenant, adhérents de cette organisation, c'est à vous de dire. La balle est dans votre camps.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article