Pour être soigné, lancez les dés.

Publié le 5 Mai 2016

ça se frotte les mains chez Borgniol

le chiffre d'affaire va monter

 

Pour être soigné, lancez les dés.

Cela commence à faire du bruit mais pas sassez.

Devant le manque de places en fac de médecine, on va tirer au sort le nombre de candidats au droit d'être éliminé en cours de route (numérus clausus, faut garder des pépettes aux mandarins oblige).

Cela veut dire quoi "manque de places" dans un pays où le manque de praticiens délibérément décidé par l'aristocratie du corp médical pour leur assurer rentes et notabilités conduit à piller les pays pauvres disposant de toubibs près à venir faire baisser le coût du travail médical, quitte à abandonner le pays qui a investit dans leur formation ?

C'est la volonté de purger toute la partie non mercantile et donc de service public du droit à la santé que l'imposée à l'ISF ci devant ministre de la casse de la santé, au nom de la droite rassemblée au gouvernement, met en oeuvre cette mesure que la droite officielle rage de voir  l'officieuse au manette réussir à lui ravir.

Donc, maintenant, pour être toubib, faudra comme sous la conscription avoir tiré le bon numéro.

Et comme sous l'ancien régime, les trafiquants d'indulgences universitaires vont roder autour des amphithéatres.

En attendant, les dits amphitéatre vont se remplir...de maccabs !

Ce tirage au sort du droit à être médecin conduit tout droit au loto du droit à être soignés.

"Ce soir super bonus les gagnants auront droit à un scanner gratuit"; "les numéros de sécu se terminant par un chiffre pair pourront pendant un mois venir à l'hopital".

"Pour les autres retentez votre chance au prochain tirage".

 

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article