Rambobard en train de banlieue

Publié le 20 Avril 2016

Rambobard en train de banlieue

La parade du cirque médiatico-cowboyesque qui tourne en boucle depuis ce matin sur toutes les chaines se révèle finalement pour ce qu'elle est : une gigantesque opération idéologique destinée à semer la peur dans les chaumières pour pour justifier le maintien et le renforcement de l'état d'urgence contre le seul "terrorisme" qui inquiète le pouvoir : la contestation du système de façon convergente dans différentes catégories sociales et générations de la société.

A-t-on déjà vu filmer en direct une organisation d'opération commando ou équivalent avec la presse qui vadrouille au milieu des balles à blancs, comme par hasard dans un endroit où les régionaux de l'étape, les cheminots, sont repérés comme ayant l'action revendicative facile et la congfergence des luttes à fleurs de peau.

Parano , La Canaille ? Ces manoeuvres au moment où Blummollet se balade plus souvent à chez l'es alliés du pivot du Wahhabisme, réorganise la fonction présidentielle en celle de VRP des marchands de canon aux alliés des assassins de Charlie, de l'épicerie de Vincennes et du Bataclan ; cela ne vous interpelle pas quelque part comme dirait l'autre ? 

Nos télé nous passent en boucle une version remastérisée des brigades du Tigre.  Le succédané de Clemenceau,  maquignon en chef à Matignon, celui dont Le Pen déclare hier qu'elle se retrouve dans le discours de Lavalls, use des technologies modernes de répression.

Contre qui ?  Bilan des 6 dernier mois : pour prioritairement traquer les Bonot potentiels qui viseraient à s'en prendre à la famille des Société Générale et leurs cousines de tous les paradis fiscaux.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politique, #pouvoir, #poudre aux yeux

Repost0
Commenter cet article