Pendant les matraquages policiers, les harcèlements patronaux continuent

Publié le 16 Avril 2016

Et là, un homme a craqué

Pendant les matraquages policiers, les harcèlements patronaux continuent

Un cheminot, proche de la retraite, se donne la mort en sautant d'un pont dans les ateliers de réparation des ateliers de Béziers.

La CGT accuse !

La CGT a mis en cause, vendredi, "un management hyper agressif" au lendemain du suicide d'un cheminot au sein des ateliers SNCF de Béziers. "Jeudi, à 7 h, un cheminot (...) s'est donné la mort en se jetant d'un pont en plein milieu des ateliers", souligne la CGT Béziers dans un communiqué."Depuis des mois", ce syndicat "dénonce le climat délétère qui règne à Béziers". Or, selon lui, "à aucun moment, la direction du technicentre, ni la direction régionale SNCF... n'ont pris la mesure du problème". "Depuis quelques semaines, la direction avait décidé d'accélérer le processus de casse du dépôt, sans toutefois annoncer de fermeture, laissant ainsi les cheminots concernés en plein doute", assure la CGT, qui appelle à un rassemblement lundi à 8 h au dépôt.

La direction régionale n'a pas souhaité commenter l'accusation de "management agressif" dénoncé par la CGT, non plus la menace de  fermeture du site de Béziers. En revanche, elle indique que la victime, "un agent qui avait 38 ans d'ancienneté" et "d'excellents états de service, sans aucune difficulté relationnelle", était à "quelques mois" de partir à la retraite.

Il semblerait que la méthode France Télécom -Orange fasse école et que dans l'espace des privatisés-privatisables existe des transferts de ce sinistre savoir faire.

Ce serait bien de regarder s'il n'y a pas eu des  migrations de compétence en matière d'organisation criminogènes et autres incitations au suicide.

Cela dit, avec la politique de Pepy entre les voyageurs envoyés ad patres par défaut d'entretien et des cheminots qui se font sauter le caisson suite à des entretients trop virulents, le fondé de pouvoir de la Lavallsocratie en éliminant usagers et cheminots va pouvoir justifier la mise sur route des trafics et les macronades routières que le pouvoir conduit.

 

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #social, #SNCF, #cheminots

Repost0
Commenter cet article