Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La dame de Lille prend ses distances...

...ou sa course d'élan ? 

La dame de Lille prend ses distances...

Il parait que Martine Aubry veut quitter la passerelle de la solférinocratie.

Va-t-elle débarquer ou aller faire un tour sur le pont promenade histoire de voir le coucher de soleil depuis le Titanic ?

Il faut tout de même relativiser.

«Nous allons sortir de la direction du PS, nous souhaitons en discuter avec Jean-Christophe Cambadélis», déclare l’ancienne première secrétaire du PS,

Elle s'exprime ainsi dans les colonnes du JDD au lendemain de sa déclaration lors de la soirée lilloise autour de "la primaire" où elle à dit :

"Dans un premier temps, j’avoue avoir eu une réaction institutionnelle, en jugeant impossible qu’un président sortant repasse devant des primaires. Mais on voit bien aujourd’hui que c’est le chemin à suivre. Je vois que les choses bougent, alors il faut convaincre tous les camarades de gauche pour que cela ait lieu"

 

Ouf, tout n'est perdu, elle veut voir Hollande réélu. 

Canaille le Rouge ne pense vraiment pas que cela va soulever les foules d'anthousiasme.

 

Maintenant, après 72h00 de reflexion, Martine Aubry va nous faire me coup du PSU après 1958  ?Elle annonce dimanche dans le JDD que ses proches vont quitter leurs fonctions au PS.

Ainsi, deux de ses proches, François Lamy et Jean-Marc Germain devraient partir de Solferino.

C'est une vielle pratique de la SFIO qui date avant de meme l'ére de Gaston : avoir Deferre (pardon  deux fers) au feu.

C'est vrai que c'est un peu comme dans la grande distrib : vous gratter Dia ou Leader Price, dessous vous trouvez carrefour ou Casino. Grattez "PS" vous trouverez l'Internationale socialiste.

Cela dit c'est quand même sacrément rébvélateur de la crise politique que les institutions ne peuvent régler et explique pour une grande partie les raisons de l'état d'urgence et la menace du 49.3 pour faire passer le projet de la miss Maggie de la rue de Varenne tenter de passer coute que coute et pour cela muselerr le mouvement populaire et contourner le parlement. cela a un nom en Birmanie on dit dictature en france "jeuu institutionel".

 

 

Et si des fois ça devait craquer, aller hop!, on gauchis le langage, Aubry qui appelle (voir plus haut) à un second mandat pour Hollande se dévouera au nom de l'intérêt supérieur du Pays et de la solférinocratie remastérisée et on calmera les "frondeurs", amadouera les pécéefiens et même ramènera Don Qui Mélanchotte au bercail ...pour continuer la mise en oeuvre des décisions de Bruxelles qu'aucun de l'extrême droite à la droite moins extrême frondeuse et péri passerelles comprises ne remettent jamais frontalement en cause.

A faire manger tout ce monde dans sa main, c'est ainsi que le capitalisme est grand.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jean-marie Défossé 29/02/2016 06:07

Oui cette stratégie très capitaliste commence à être usée . Mais malheureusement , elle fonctionne encore pour tous les crédules et en particulier chez nos jeunes "bo-bo" qui se veulent plus à gôôôche que les anciens , considérant le communisme comme une idéologie du passé ; idéologie à côté des clous de la Grande Mondialisation . Et pourtant ....!
Il faudrait peut-être leur apprendre l'énorme différence entre les mots Mondialisation et MONDIALISME .
Stratégie capitaliste précédente souvent utilisée en politique autant par la droite que par la gôôôche mais surtout utilisée dans le commerce international , pour créer une pseudo-concurrence ou pseudo-rivalité propice à maintenir de façon inavouée à l'opinion une mainmise et un monopole .
Ce qui m'étonne le plus personnellement , c'est l'engouement d'une certaine catégorie de français à s'accrocher à un parti politique qui a surtout prouvé à travers son histoire , sa prédisposition presque naturelle à TRAHIR les aspirations profondes du peuple . Ces premiers s'accrochent à ce parti-bidon comme des parasites ; comme les morpions s'accrochent sur les couilles d'un singe .
Ou alors ce sont des opportunistes qui ont compris comme par le passé qu'il était plus rentable dans ce pays et plus serein pour sa propre existence , de TRAHIR ses semblables plutôt que de lever le point face à l'adversité .