Ceux qui ont l'expérience nous avertissent ;

Publié le 5 Janvier 2016

Malgré la naïveté ambiante 

Aucun de ceux ayant eu cette info

ne pourra dire demain

ne pas savoir.

Ceux qui ont l'expérience nous avertissent ;

Si "l'état d'urgence" n'est pas "l'état de siège", il est un état d'exception.

L'exeption est ce qui transige d'avec la règle, la norme.

L'infographie ci dessus met les points sur les "I".

Accepter un affranchissement permanent de la norme et de la règle (modification constitutionnelle) c'est changer de norme et de règle pour en mettre en place d'autres contre ou sans l'avis du peuple souverain.

Cela porte un nom.

Cela s'appelle un coup d'état institutionnel.

La France connait : la liste est trapue : "18 brumaire" de napo n°1, "2 décembre" de napo n°2, "union sacrée" 1914, plein pouvoir à pétain juillet 40. Dernier répertorié dans les livres : De gaulle en 58.

Le clan des chatelains de Montretout et leur sénéchaux tout de bleu et de brun vétus applaudissent et s'en réjouissent à voix hautes.

S'ajoute cette "nouveauté" ammorcée sur inspiration du f-haine cet ignoble projet de déchéance de nationalité aux étranger bi-nationnaux puis, pour ne pas lui laisser le monopole de l'abjection, son extension à toutes et tous.

« Une personne née française qui détient une autre nationalité peut être déchue de la nationalité française lorsqu’elle est condamnée pour un crime constituant une atteinte grave à la vie de la Nation »

 

 

Rappelons qu'il fut un temps ici et encore maintenant dans bien des pays  où vouloir en temps de crise économique une amélioration du sort collectifs de ceux qui produisent les richesses était et est un crime portant "atteinte grave à la vie de la nation".

Rappelons encore ce principe fondateur de la république depuis 1792 : "est Français quiconque nait en France". fondateur du droit du sol.

Là encore ceux qui diront qu'il ne savaient pas devront faire leur examen de conscience quand pour les faire taire, leur voisin sera bannis (car c'est ni plus ni moins le retour de la pratique anté-moyenageuse du bannissement qu'il s'agit).

Avez-vous noté le silence du MEDEF qui est le seul à voir sa liberté, celle d'exploiter au nom de celle d'entreprendre avec l'argent de ceux que capital exploite, être protégé et voit ses pouvoirs s'étendre. (souvenez vous des excuses obscènes de Lavalls proférées depuis l'Arabie saoudite en directions des investisseurs divers - dont les dictateurs sabreurs & c°- à propos de la chemise déchirée d'un des liquidateurs des emplois à Air France.

Pour celles ét ceux qui s'interrogeraient encore sur la nature de classe de l'Etat et comment il est au petits soins pour la classe dominante, la démonstration n'est-elle pas limpide ?

Notons enfin que ces mesures sont proposées par la coterie de tout ce que les droites françaises comptent de soutien à toutes les dictatures sanglantes d'Arabie en émirats, du royaume Maroc aux potentats de Françafrique, des pays fascistes d'Europe centrale à l'ultra réaction ou (et) fasciste notoire du "cordon est" de l'UE. Leur soutien unanime à Erdogan qui vient cette semaine de se référrer à Hitler pour justifier sa conception de l'état ne semble pas beaucoup déranger du côté des média et des états majors du triangle politique qui installe ici le camp de la répression.

Personne qui ne signale le mutisme de cette "UE qui vous appportera prospérité paix et liberté" devant ce que les socialistes français et leurs alliées font à la démocratie en France, équivalence de ce que les sociaux-démocrates grecs sont en train de poursuivre avec entrain contre l'économie grecque : l'organisation du musèlement des peu^ples pour les besoins du capital.

 

Canaille le Rouge vous met à disposion un texte de Laurent Levy qui pourra peut-être désciller ceux qui se refusent toujours à ouvrir les yeux :

http://www.contretemps.eu/interventions/boîte-pandore-nationalité-son-contenu-raciste

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article