Parce qu'il ne faut rien lâcher

Publié le 3 Décembre 2015

parce qu'il faut informer

et encore informer

pour efficacement dénoncer.

Florilège des pratiques de la maison Lavalls,

ou bienvenue chez les enfants de Pétain :

Il faut le dire calmement, sereinement et fermement. Ceux qui n'ont pas rejeté l'état d'urgence resteront dans l'histoire comme complices de ces crimes contre la démocratie. 

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #fascisme, #politique, #état d'urgence

Repost0
Commenter cet article