Les frères de la COP

Publié le 13 Décembre 2015

Ne sacrifions pas l’avenir de nos enfants

à l'aune de nos futilités ! "

Nicolas Hulot,

14 novembre 2014

(sur sa page Facebook).

Un fois cela dit, il saute dans son hors bord pour rentrer chez lui.

Un fois cela dit, il saute dans son hors bord pour rentrer chez lui.

Soyons tous écolo laissons tomber l'automobile et ses 8 litres à l'heure, vive les modes doux  !

On stoppe tous les autos 

Pour vous les vélos, 

Aux plus pauvre,les croquenots!

Pour lui un bateau... à 100 litre à l'heure !

 

Une maxime du COP1 de la croissance zéro... pour les autres :

"Science sans conscience n’est que ruine de l'âme" disait Rabelais. « Science sans conscience sera la ruine de l’Homme » oserai-je paraphraser !

A nous mener ainsi en bateau, on ne sait où est la conscience, on ne voit pas l'Homme , mais la ruine n'est pas qu'à l'horizon.  

La canaille attend avec impatience ses propositions concrêtes pour le développement des services publics de transport en réseau, non polluant, leur critères socio-économique d'organisation, de même pour le transport industriel.

Depuis 20 ans, plus Hulot dispose de micro, plus ceux qui le lui tendent détruisent ces réseaux.

Quand il parle de demain, on n'entend plus siffler les trains.

Pour ceux que cela intéresserait, le bateau en question est un hors-bord de marque Waliant 7m50  (+/- 50 000 euros hors remorque) équipé d'un moteur 225cv Verado-Mercury (+/- 20 000 euros ) pouvant consommer jusqu'à 100 litres à l'heure à plein régime (50noeud environ 90km/h, 35l en vitesse de croisière 20 noeuds (environ 35km/h).

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article