Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La CGT et l'état d'urgence

Réaffirmation d'une position de fond

Une position de classe.

La CGT et l'état d'urgence

Etat d’urgence

Ce gouvernement tourne définitivement le dos aux valeurs humanistes !

En jouant sur l’émotion et la peur, le Gouvernement espère constitutionnaliser l’état d’urgence qui permet d’octroyer plus de pouvoir à la police, aux services de renseignements, à l’administration, ceci au détriment de l’autorité judiciaire.
Mais chacun aura pu mesurer, depuis les attentats, les dérives de ce « régime d’exception » avec son cortège d’interdictions de manifester et d’assignations à domicile qui relèvent, pour certaines d’entre elles, plus du maintien de l’ordre que de la lutte contre le terrorisme.
Ce texte doit donc être combattu pour son inutilité face au risque terroriste, et il doit l’être vigoureusement car il met en péril la Démocratie, les libertés individuelles et collectives.
En effet, les termes flous de la définition de l’état d’urgence font craindre le pire quant à l’utilisation contre les salarié(e)s et les militant(e)s que pourrait en faire ce gouvernement et les futurs…
Pour finir, ce projet de loi constitutionnalise une vieille idée de l’extrême droite, la déchéance de nationalité de citoyens binationaux nés français. Ce calcul politicien, qui crée une sous-catégorie de citoyens, constitue une infamie que la CGT dénonce et combattra avec force.

Montreuil, le 29 décembre 2015

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jean-marie Défossé 30/12/2015 04:51

Devant la "multiplicité" des réactions d'opposition et de rejet de la population française à ce projet d'ALIENATION , il faut se rendre à l'évidence : "Qui ne dit rien ... consent !"
Courber l'échine est devenu UNE SECONDE NATURE chez la plupart des français , au nom de la préservation d'un petit pré carré douillet dont ils croient être possesseur ad vitam aeternam .