Bilan, tome 2

Publié le 13 Décembre 2015

Les barricades n'ont que deux côtés.

Ils ont fait leurs choix

Bilan, tome 2

Ce jour marque, grâce à François le mephistolférinien, la victoire posthume de François le Francisqué

1981 : fhaine 0.2% pas d'élu

2015  : f'haine 18% 400 élus.

Une consolation, Bartolone qui avait encouragé les poursuites judiciaires contre les gars d'Air France est battu.

La victoire de Pécresse ne me réjouit pas, le coup de pied au cul pris par Bartolone est jubilatoire.

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article

RBOBA 14/12/2015 00:22

Moi aussi, je trouve jubilatoire l'échec des socialo-pseudo-communistes qui ont accepté de se coucher devant les "Républicains" pour "barrer la route au FN". Sans contre-partie. Ce serait donc la droite qui devrait et qui en serait seule capable, barrer la route au FN ? Les partis politiques et en tête celui qui affiche sur sa devanture le sigle PCF, sont tombés bien bas ! Bartolone en "héros" de la Gauche, mais je rêve, j'hallucine comme disent les "djeuns". Mais plus rien ne m'étonne. Je me dois de vous narrer un dialogue cocasse et pitoyable que j'ai eu ce soir avec la galeriste de la galerie arborant fièrement et en lettres rouge s'il-vous-plait, les trois lettres symboles désormais d'un parti "vintage" et qui finira par devenir "collector", le PCF. Je vois sur la vitrine de la galerie en question, sise, rue du Pont Louis Philippe, un texte qui attire mon regard. Je m'arrête et en commence la lecture.La galeriste me voit et me demande d'un geste si je souhaite entrer, ce que je fais et lui demande où ce texte a été publié. Elle me répond dans l'Huma, je crois. Le texte signé de Philippe Torreton, l'acteur est plutôt bien rédigé et le fond est à l'avenant car il souligne les contradictions de l'ensemble de la Gauche, sa responsabilité dans la montée du FN et de la nécessité de faire revenir les électeurs au pouvoir etc. mais sans vrai gauche etc. Je m'adresse donc à la galeriste et lui demande pour qui dans ce cas là voter si l'on en croit l'auteur de ce papier. Elle : "Mais pour Bartolone, vite, si vous ne l'avez pas encore fait, il est encore temps"! (sic). Moi : "Comment, pour les Socialistes, pour les néo-colonialistes, pour les va-t-en-guerre, pour Hollande qui a réclamé une intervention en Syrie, pour Fabius qui a déclaré que "Bachar ne méritait pas d'être sur terre " et quelques temps plus tard : "Al Nosra fait du bon boulot en Syrie". Pour Hollande qui parle d'"Islamistes modérés" ! Elle : "Moi j'étais d'accord" "Ah, parce qu'il n'y a pas d'Islamistes modérés" ! phrase qu'elle répétera trois fois à la manière d'un mantra mais d'une voix de plus en plus stridente, allant de plus en plus dans les aigus. Hystérique. Moi "Par définition, il ne peut pas y avoir d'Islamistes modérés". Elle, de plus en plus agressive tout en me faisant comprendre de sortir et en claquant la porte derrière moi : "Oh, ça suffit !". Moralité de l'histoire, la Droite Républicaine ou FN, la Gôôôôôche façon socialo-communistes-bobios a encore de beaux jours devant elle.