Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Faurisson nouveau est arrivé, ou quels commentaires après les affirmations négationiste

...de B. Netanyahou ?*

La nuit de Cristal  (Kristal Nacht 9 nov 1938). le consul général de Grande Bretagne Robert Townsend Smallbones dira "avoir vécu les pogroms répartis dans tout le Reich allemand, où les synagogues ont été brûlées, vitrines juives ont été brisées et des milliers ont été emmenés dans des camps de concentration et maltraités:

La nuit de Cristal (Kristal Nacht 9 nov 1938). le consul général de Grande Bretagne Robert Townsend Smallbones dira "avoir vécu les pogroms répartis dans tout le Reich allemand, où les synagogues ont été brûlées, vitrines juives ont été brisées et des milliers ont été emmenés dans des camps de concentration et maltraités:

Les propos du Faurisson de Tel Aviv mérite d'être rapporté in extenso :

"Hitler, à ce moment là, ne voulait pas exterminer les juifs mais les expulser. Alors Haj Amin al-Husseini est allé voir Hitler et a dit : 'Si vous les expulsez, ils viendront tous ici'", en Palestine. 'Et qu'est-ce que je vais en faire ?', a demandé [Hitler]. Il [le mufti] a dit : 'Brûlez-les'", a déclaré Netanyahou. Des propos tenus le jour ou un érithreen parce qu' après avoir été abattu par l'armée un noir est lynché (et là il ne s'agit pas de chemise arrachée mais bien de meurtre), la couleur de sa peau indiquant le terroriste.

Nétanyahou et ses cohortes vont réussir un jour à faire passer Salomon pour un antisémite.

Pour Dina Porat, historienne en chef du mémorial Yad Vashem pour la mémoire de la Shoah, à Jérusalem, les propos de Netanyahou n'étaient pas "historiquement exacts".

celle-ci précise : 

"Ce n'est pas le mufti, même s'il avait des positions antijuives très extrêmes, qui a donné à Hitler l'idée d'exterminer les juifs", 

"Cette idée est bien antérieure à leur rencontre de novembre 1941. Dans un discours au Reichstag le 30 janvier 1939, Hitler évoque déjà 'une extermination de la race juive'".

 « On ne peut pas dire que c’est le mufti qui a donné à Hitler l’idée de tuer ou de brûler les juifs, a-t-elle expliqué. C’est faux. Leur rencontre a eu lieu après une série d’événements qui allaient dans ce sens. » 

Des collègues de Dina Porat abondent en ce sens. 

« Al-Husseini a soutenu l’extermination des juifs, il a essayé d’empêcher le sauvetage des juifs, il a recruté des Arabes pour les SS, explique pour sa part l’historien Meir Litvak, de l’université de Tel-Aviv. C’était une personne abominable, mais cela ne doit pas minimiser l’ampleur de la culpabilité de Hitler. »

Elie  Barnavi ** (qui par ailleur défend des idées que Canaille le Rouge le plus souvent ne partage pas ) affute son stylet pour graver des mots d'une redoutable réalité :

"Comment rendre compte d’une telle prostitution de la Shoah ? Quel est le cheminement d’une pensée capable d’y aboutir ? C’est simple, hélas ! Dans la camisole de force politique où il se débat, « Bibi » fait feu de tout bois. Hier, pour prévenir l’accord nucléaire avec Téhéran, les Iraniens étaient accusés d’être les nouveaux nazis. Aujourd’hui, dans les affres des attaques au couteau qui mettent à mal le mythe de l’unité de Jérusalem, c’est le tour des Palestiniens d’endosser l’uniforme S.S., celui de Mahmoud Abbas de prendre la place du Grand Mufti."

E Barnavi conclut son billet du 21 octobre 2015 par "L’Histoire est la maîtresse de l’homme d’Etat. Elle n’est que la catin du politicien."

Qu'il soit nécesaire de rappeler cela l'année du 70e anniversaire de la capitulation nazie montre si besoin l'impératif obligation de ne pas baisser la garde tant pour certains, la fin justifiant les moyens, ils sont prêt à tout pour parvenir à leurs fins

C'est comme si, parce que Doriot ou Déat et quelques autres ont endossé l'uniforme SS quelqu'un écrivait que la population française de 1941 avait organisé la rafle du vel d'Hiv ou parce que les nazis ukrainiens avait été acteurs zélés de ce qu'on nomme la "Shoah par balles" les soviétique avaitent participerr au génocide hitlérien.

Des propos aussi violents que négationiste font réagir la partie de la société israelienne pourtant le plus souvent par ailleurs très antipalestinienne.

 

 

Ces propos négationistes ont été tenus devant le congrès sioniste à Jérusalem.

La veille, le même avait fait savoir que pour lui ,au mépris des traité internationnaux il considérait que Jérusalem était réunifié sous administration de Tel Aviv réussissant une sorte d'anschluss du 21è siècle 

Parmi les protestations devant cette ignominieuse réécriture de l'histoire deux réactions :

Celle du secrétaire général de l’Organisation pour la libération de la Palestine (OLP), rappelant l'engagement de milliers de palestiniens dans les armées alliées qui a déclaré :
« Nétanyahou déteste tant les Palestiniens qu’il est prêt à absoudre Hitler pour le meurtre de six millions de juifs »
Zehava Galon, responsable du parti de gauche Meretz :

 

« Peut-être que les 33 771 juifs assassinés à Babi Yar* en septembre 1941 – deux mois avant la rencontre entre le mufti et Hitler – devraient être exhumés et mis au courant que les nazis ne voulaient pas les détruire. »

Façon comme un autre de dire que netanyahou est un fieffé menteur

La presse israelienne raporte que Moshe Yaalon, le ministre de la défense, a "semblé prendre ses distances avec les propos du chef du gouvernement" :

 

« Bien entendu, a-t-il dit, Haj Amin Al-Husseini n’a pas inventé “la solution finale à la question juive”. L’histoire montre clairement que Hitler en est à l’origine. Haj Amin Al-Husseini l’a rejoint. »

La réplique du gouvernement allemand notons le a été sans équivoque :

"Je peux dire au nom du gouvernement que, nous Allemands, connaissons très exactement l'Histoire de l'avènement de la folie raciste meurtrière des nationaux-socialistes qui a conduit à la rupture civilisationnelle de la Shoah", a souligné lors d'une conférence de presse Steffen Seibert, porte-parole de la chancelière Angela Merkel.

"Je ne vois aucune raison de changer de quelque manière que ce soit notre vision de l'Histoire. Nous savons que la responsabilité allemande pour ce crime contre l'humanité est inhérente",

Reste qu'une fois encore un tri parmi les victimes du nazime perdure et occulte d'autres critères de sélections des assasinés qui devraintt non pas lisser mais au contraire éclairer toutes les facettes la nature globale du système nazi.

On attend avec curiosité les réactions ici (c'est le cas de le dire) de la LDJ, du CRIF ou de la LICRA.

Le Quay d'Orsay va-t-il protester au nom de la mémoire des persécutés en France ?

le 21 octobre l'UNESCO a voté une résolution concernant l'Esplanade des Mosquées à Jérusalem. la motion  :

« condamne fermement les agressions israéliennes et les mesures illégales limitant la liberté de culte et l’accès des musulmans au site sacré de la mosquée Al-Aqsa ». Il « déplore vivement » les « irruptions persistantes d’extrémistes de la droite israélienne sur le site » et « exhorte Israël » à « prendre les mesures nécessaires pour empêcher les agissements provocateurs qui violent [son] caractère sacré ».

 

La France s'est abstenu (avec 25 autre pays membre) les USA, la GB et l'Allemagne ont voté contre, 

*Babi Yar se trouve à proximité de Kiev, là ou les héritiers des assassins de 41 revendiquent leur légitimité et ou Netanyahou est considéré comme un allié.

**Elie Barnavi est historien et essayiste, Professeur émérite d'histoire moderne à l'Université de Tel-Aviv, et ancien ambassadeur d'Israël en France.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article