Clonage-fabrication de DRH

Publié le 28 Octobre 2015

Clonage-fabrication de DRH

Pour faire un(e) bon(ne) DRH il vous faut trouver quelqu'un(e) qui n'ait pas d'attache trop forte avec les principes du droit même si sa connaissance peut être par certains aspects utile pour déchaumer l'espace économique... et ainsi aller enchômer l'espace social.

Le la récipiendaire doit avoir un sens élevé du respects de la hierarchie conjugué à une volonté innébranlable de faire respecter son expression dans l'entreprise.

Un passage par une unité de choc des espaces militaire est un atout tout comme des liens avec une l'amicale d'officiers de réserve point trop républicains est un viatique estimé.

La perle rare trouvée, vous la fidéliserez par un intéressement sonnant et trébuchant aux "gains de productivité".

On appelle gain ce productivité le ratio, pourcentage, coefficient d'augmentation de la part de profit à distribuer à ceux qui n'en font qu'un minimum voir rien, rien réalisée par l'activité de ceux qui font tout.

La performance du (de la) DRH est calculée par l'économie drastique de la part humaine de moyen de production appelée "ressources humaine" à engager pour dégager le profit maximum distrait d'un fonctionnement efficace de l'outil de production pour arroser direction et actionnaires.

L'art du DRH étant de diminuer en valeur relative voir absolue la part de la dite ressource nécessaire à faire croître la partie cumulable de richesses confisquées au travail par ceux qui spolient ce dernier.

Pour être efficace, fi de ses spécialistes du droit du travail, de la sécurité social et autre baliverne antédiluvienne.

Il faut avoir l'esprit suffisamment souple pour se glisser dans le moule des intérêts bien compris de l'employeur.

Et entrer dans le moule, ce n'est pas souvent de la tarte.

En cuisine, en pâtisserie, un bon moule pour être efficace doit être chemisé, c'est en matière social le rôle de ces bonnes pâtes à patron.

Evidement parfois la sortie du moule peut-être aussi dynamique qu'aléatoire et là, bien sur la chemis,e en fait les frais.

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article