Sur l'agenda, lié à l'actualité

Publié le 12 Septembre 2015

 

12 septembre...

Ankara 

 Sur l'agenda, lié à l'actualité

Il y a 35 ans, un 12 septembre : coup d'état en Turquie avec l'aide plus ou moins masqué de l'OTAN et le soutien ouvert des USA .

Regardez comme il y a des passerelles avec l'actualité :

Fin des années 70, Il est de plus en plus difficile à la Turquie d’emprunter sur les marchés financiers extérieurs et les alliés occidentaux de la Turquie tardent à accorder une assistance financière car ils exigent l’adoption des mesures d’austérité préconisées par le FMI.

Les confrontations entre les groupes d’étudiants d’extrême-gauche et d’extrême-droite se multiplient et deviennent de plus en plus violentes. Les syndicats se renforçent considérablement et les grèves sont de plus en plus nombreuses. La question kurde est déjà au coeur du débat sur la démocratie en Turquie.

voici comment la réaction fait passer son écriture de l'histoire via Wikipédia :

La haute hiérarchie militaire percevant l’évolution du pays comme « explosive » décide d’extirper la subversion du corps social et de mettre fin à cette guerre civile dévastatrice par tous les moyens. Le coup d’État est planifié de longue date puisque, le, une lettre d’avertissement est envoyée au gouvernement pour le prévenir que "si la situation ne rentrait pas rapidement dans l’ordre, les militaires seraient obligés d’agir".

la suite mérite d'être rappeler au moment ou Erdogan travaille à remettre en selle ce modèle :

Le , l’armée s’empare du pouvoir. Le gouvernement est renversé,, l’Assemblée nationale dissoute et tous les partis politiques interdits.

La nuit tombe pour une première tranche de trois années d'Istamboul à Ankara 

Le bilan terrible de régime ce militaire clone de clui imposé au Chili est sans appel:

  • 650 000 gardes à vues ;
  • 250 000 inculpations ;
  • 1500 condamnations à mort dont 50 exécutées ;
  • 1 683 000 personnes fichées ;
  • 30 000 turcs sont exilés ;
  • près de 24 000 fondations suspendues, tous les partis politiques dissous, la plupart des grands journaux frappés par la censure (139 tonnes de journaux détruits) ;
  • près de 4 000 enseignants, 50 juges et 9 400 fonctionnaires mis à la retraite forcée.

Ce bilan ne fait pas états des assassinats camouflés en opération militaires ou exécutions sommaires.

Pour ceux qui verraient dans la stigmatisation des USA par lCanaille le Rouge une marotte voire une obcession, ce communiqué qui ressemble à son ainée de 1973 pour soutenir Pinochet : 

"Par la voix de son porte-parole, le Département d'État des États-Unis, les États-Unis ont déclaré qu’il n’y aurait pas d’arrêt de l’aide militaire et financière fournie à la Turquie et qu’ils croyaient la junte militaire dans sa promesse de rétablir la démocratie. Ils ont ajouté entre autres que l’entreprise d’assainissement et de stabilisation était devenue nécessaire en Turquie".

Relisez les communiqués de cet étét 2015 de l'OTAN, de l'UE et Blummollet & Fabius réitérant soutiens et assistance à Erdogan, regarder les ptatiques d'Erdogan.

Vous disposez d'une clé de plus à votre trousseau pour comprendre comment et vers où va le monde.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #anniversaire, #12 septembre, #Turquie, #putsh, #démocatraie, #repression, #dictature

Repost0
Commenter cet article