les libertés dans l'UE

Publié le 19 Août 2015

un florilège de textes

qui brunissent l’environnement

et vertdegrisent

les ors de la démocratie

les libertés dans l'UE

Promesses de maquignon :

"avec l'Europe ce sera la paix"; Ce sont les tensions et les guerres alimentées par l'UE. "Vous aurez la prospérité"; pour les banques et le capital, à coup sûr ! pour les autres la paupérisation, le chômage et la misère.

"vous aurez la fraternité entre les peuples"; l'UE alimente le racisme et les communautarismes l'intolérance, combat la laîcité.

"Vous aurez la démocratie";

  • Les partis communistes hors la loi dans les Pays Baltes.
  • Les partis nazis et fascistes considérés comme légitime
  • Les anciens collabo pensionnés de guerre en Belgique.
  • 50% de hausse de la mortalité infantile en Grèce.
  • La misère galopante en Allemagne.
  • La France et ses lois de sécurité interieure et de renseignement.
  • La troupe proposée pour garder leTunnel côté anglais les barbelés scalpel côté français contre les réfugiés.
  • Partout des lois "macron" ou équivalent contre les droits collectifs et sociaux
  • Aujourd'hui, l'Espagne avec ceci :

"La "Ley Mordaza", la "loi bâillon".

Depuis le 1er juillet, la nouvelle législation de sécurité citoyenne, mesure phare du gouvernement conservateur de Mariano Rajoy, offre aux autorités un nouvel arsenal d'amendes visant à restaurer l'autorité de la police et restreindre les actions des collectifs qui s'opposent aux mesures d'austérité. Protester face au Sénat ou tout Parlement régional peut ainsi être puni de 30 000 euros d'amende, tout comme refuser de décliner son identité à un agent de police. L’organisation d’une activité festive dans un endroit interdit par les autorités pourra coûter jusqu'à 600 000 euros au contrevenant.

La police espagnole, non guérie de sa GAL et jamais vraiement défrancoïsée, se rue sur l'aubaine pour tourner le baillon des libertés.

Il est vrai qu'en matière de d'étranglement, le pays du garrot franquiste a de l'expérience. A défaut d'étrangler les cous, la droite coupe les voix et se sucre.

Prochaine étape, en France un remake des décrets Sérol ? Avec la concurence libre et non faussée à laquelle se livre les droites et la social-démocratie, si le monde du travail et de la création ne réagit pas, cela risque d'être la prochaine étape 

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politique, #UE, #Démocratie, #Libertés

Repost0
Commenter cet article

jean-marie Défossé 20/08/2015 06:19

Bien ciblé ! Les libertés pour les peuples dans l'UE n'existent pas .
Les peuples du vieux continent sont tenus par les couilles et les oligarchies européennes connaissent bien les stratégies d'aliénation et de dépossession des libertés individuelles pour soumettre , corrompre ou faire chanter les peuples , voire faire peser et accentuer la menace des partis extrêmes.
Ceux qui fustigent inlassablement les pays dont les idéologies sont aux antipodes de celles de l'Occident , seraient bien inspirés de descendre de leur piédestal et de commencer par balayer devant leur porte .
Si les peuples européens restent amorphes tel qu'à l'heure actuelle , ils ne seront plus des peuples serviles perpétuant le FOLKLORE de la vieille Europe et de ses traditions , mais deviendront ASSUREMENT des ESCLAVES aux profits multiples des Nouveaux Seigneurs (et Saigneurs du sang des peuples).
Mais sans moi ! Car je préfère et de loin , finir comme un PAUVRE HERE dans un pays pauvre , ... que comme un PAUVRE CON dans un pays riche !