E=MC2 agressions ferroviaires

Publié le 23 Août 2015

Dommage, pas le temps de réserver

les marches à Cannes

E=MC2 agressions ferroviaires

Tous les jours ou presque la politique de désertifications des gares et des trains conduit à des situations qui dégénèrent en violence.

Le nombre d'arrêts de travail de cheminots pour agression croit de façon inversement proportionel à la chute des effectifs.

Les cheminots n'ont pas souvenance d'avoir vu Pepy, en moins de 5h00 en plein mois d'août, inviter un ou une cheminot(e) agréssé(e) à venir le rencontrer dans son aquarium.

Là, un gus qui parce qu'il est dans un train allant vers Paris et dispose d'un rond de serviette aux bistrots de la presse people, parce qu'il se dit que c'est obligatoirement la SNCF qui est en cause, qu'il se blesse non pas en tirant le signal d'alarme qui sont de par la loi et de construction en accès libre mais pour attraper le marteau brise-vitre permettant de sortir par les fenêtres, celui ci parce que cador flic cathodique de série B à la télé,quasi membre à l'écran d'un GIGN qu'il n'est pas dans dans la vraie vie et repproche aux autres de ne pas l'être, va être reçu en grande pompe par le patron de la SNCF qui au passage dégage la patronne en titre de la boite privée Thalys.

L'Eddy Caplan des sleepings est dans un train qui se fait braquer, il a globalement la même attitude que les centaines d'autres voyageiurs dont on peut et doit comprendre le stress voire le choc. L'attitude de l'erstaz cinématographique de Rambo  démontre déjà que dans les films il doit se faire doubler mais l'actualité est l'opportunité pour qu'on parle de lui (et pas des autres qui font preuve pour le moins d'une retenue dont monsieur Anglade semble démuni). C'est que pour un acteur, comme sur les marches en mai à Cannes, surtout ne pas se laisser voler la vedette.

Le patron de la SNCF le recevra au siège d'une entreprise qui n'est pas en cause et à la place d'une présidente en titre renvoyée à ses chères études (et qui doit apprécier la délicatesse) alors qu'il n'est pas dit que le même rencontre les personnels du train ou  (et) ceux qui ont intercepté le tireur. 

Cela dit, il va falloir quand même prendre des mesures. 

A partir des conseils avisés de commissaire Caplan, il va falloir retoucher la réglementation de la police des chemins de fer.

Canaille le Rouge propose les mesures suivantes :  

Amandement 2015 (dit amendement Anglade-Caplan) à la police des chemins de fer :

à partir de dorénavant, chaque agent présent à bord des trains aura bénéficié d'un stage obligatoire de 6 mois au GIGN ou au GIPN avant de prendre ses fonctions au sein de son établissement.

Il devra de plus faire une période annuelle de mise à niveau chez les berets verts. Cette disposition pouvant lui sauver la vie, elle sera imputé pour 1/3 sur ses RTT.

Dotation pour la filière contrôle et les agents de la restauration ferroviaire d'un Tazer I'phone (pour l'occasion légalisé) pour intercepter les terroristes potentiels.

Leur non interpellation sera considérée comme faute professionelle et passible de sanctions selon les reglements disciplinaires et le barème administratif.

En cas de suite létale à bord d'un train, la direction de la compagnie ferroviaire concernée devra se porter partie civile contre le salarié en cause et lui suspendra à titre conservatoire ses granties sociales et collectives.

Si c'est le salarié qui defuncte l'entreprise pourra demander l'attribution de la médaille du sauvetage à titre posthume.

Avec cela, le commissaire Caplan sera content ? 

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #Thalys, #attentat, #violence, #Caplan, #GIGN, #Anglade

Repost0
Commenter cet article