Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Coût du travail

Le PS donne l'exemple

ou Vallskenstein à la Rochelle

Coût du travail

Macron trop occupé par les agapes du MEDEF ne viendra pas aux journées d'étude du PS à la Rochelle.

A en croire ce qui suit, il est possible qu'on nous annonce que Gattaz aille remplacer Rebsamen au ministère du travail :

Sûr que France Bleu la Rochelle n'aura pas les félicitations de S. Royale avec ce pot aux roses découvert par ses journalistes : 

 

"Une partie de l'organisation de l'université d'été du PS à La Rochelle a été cette année sous-traitée à une entreprise roumaine. Dix salariés roumains sont employés depuis mercredi et jusqu'à lundi pour la mise en place du mobilier et le nettoyage. 

La situation est tout à fait légale, mais le sujet gênant sur le principe : un parti politique peut-il employer indirectement des salariés détachés alors que le taux de chômage en France reste élevé ? 

En 2013 les salariés détachés représentaient l'équivalent de 32 000 temps plein en France. Entre 2012 et 2013 leur nombre a augmenté de 12%. En 2013, 6.010 salariés détachés ont été employés en Poitou-Charentes. On les retrouve principalement dans trois secteurs : le BTP, l'emploi temporaire, et l'hôtellerie restauration. 

Ils sont chargés d'installer le mobilier puis de le renvoyer, d'assurer le nettoyage. Pas sûr que le PS ait été tenu au courant : le parti a signé un contrat avec une entreprise française GL Events, basée a Lyon. Cette dernière a sous-traité à une entreprise roumaine Trepte events. 

Rien n'est illégal. Les salariés roumains ont bien été déclarés, comme le prévoit la loi en tant que salariés détachés : leur salaires et leurs conditions de travail sont identiques à celles des Français. Mais pas leurs cotisations sociales qui sont celles de leur pays d'origine, la Roumanie. 

Ces dix roumains coûtent donc moins cher que dix travailleurs français. Le PS répond dans un communiqué que la nationalité des salariés ne saurait constituer un élément de polémique, dès lors que l'entreprise est immatriculée en France, et que la loi est respectée.

"Pas sûr que le PS soit au courant "mais si il n'avait pas accepté que perdurent ces textes, cela n'aurait pas été possible. 

Etant au gouvernement, au courant ou pas il est responsable.

petit rappel pas si inutile que cela:

dans Alternative économique n° 232 de janvier 2005 nous pouvions lire :

"De nombreuses organisations, parmi lesquelles Attac, Oxfam, la FSU, le PS et les Verts belges, les syndicats belges FGTB et CSC, s'opposent à la directive dite Bolkestein (voir page 22 de ce numéro), du nom de l'ancien commissaire européen qui l'a préparée, sur le marché européen des services. Ils soutiennent la pétition "Stop Bolkestein", qui réunissait déjà 12 000 signatures à la mi-décembre."

Cambadelis et l'amicale des anciens Trotskos teint en vieux rose montre ainsi leur conception de l'internationalisme.

Il y a des coups de pioletseds aux cul qui se perdent.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article