veni, vidi Vinci

Publié le 14 Juillet 2015

Un travail de romain

qu'il a fait l'Idéfix

du capital

Oui, Blummollet à Bruxelles

a fait le boulot :

Coût du chantier : 25,4 millions d’euros > Coût final : 49,5 millions d’euros  Pour près de 2 millions d’euros de loyer annuel, à verser pendant vingt-sept ans à Vinci, Montauban s’est doté du troisième plus grand complexe aquatique de France.

Coût du chantier : 25,4 millions d’euros > Coût final : 49,5 millions d’euros Pour près de 2 millions d’euros de loyer annuel, à verser pendant vingt-sept ans à Vinci, Montauban s’est doté du troisième plus grand complexe aquatique de France.

L'opérateur aéroportuaire français doit affronter l'allemand Fraport, et le groupe argentin CASA. La privatisation des aéroports grecs doit s'effectuer en deux lots.

Grace aux capitaux transfusés depuis ici la poche des contribuables via les Partenariats Public-Privé (si cher à Gayssot- Jusapin et leurs sucesseurs) : Gendarmeries, Prisons, Hôpitaux, autoroutes et aéroports (Nantes NDDL) Voies ferrés (LGV), stades (Nice, Le mans, Bordeaux etc.), Palais de Justice de Paris, toutes infrastructures réalisé par Vinci, celui-ci va s'offrir les moyens du pillage de la Grèce.

Ce sont les contribuables et usagers ici qui vont offrir à Vinci et ses conditions travail esclavagistes, ses montages opaques de sous traitances, ses retraites chapeaux pour dirigeants, ses dividendes, les installations que le gouvernement grec a du accepter de larguer.

Rappelons qu’en Grèce, ports et aéroports = tourisme. Rappelons que la Walkyrie de Frankfort et le Sancho Pansa du Fb St Honoré ont imposé le mémorandum des "créanciers" avec (entre autres) limitation de la taxe sur les bénéfices (mais augmentations de 30% de la TVA pour les populations insulaires) suppression de la taxe sur les profits. On comprend mieux pourquoi à la lecture de l'articulation PPP ici et privatisation en Grèce les droites parlementaires (toutes PS compris) vont voter le calendrier des saigneurs de Bruxelles.

C'est pour sauver des postes d'adjoints au maire que Laurent a pondu son si calamiteux communiqué ?

Souvenons nous la Phrase de Gabroiel  Péri qui disait en substance (de mémoire) "n’appelez pas cela paix, vous avez signé ce texte sur le corps mutilé d’un peuple qui veut être libre".

Oui, entre Munich et Versailles et comme toujours (Versailles et Munich) ce sont les places boursières qui depuis les balcons rotent leur champagne sur les peuples martyrisés.

La presse professionelle, de rappeler:

Le groupe français de BTP et concessions Vinci a déboursé en 2013 trois milliards d'euros pour obtenir la gestion des dix aéroports portugais, dont celui de Lisbonne. Fraport avait supplanté Vinci cet été dans le rachat du principal aéroport de Slovénie, là encore dans le cadre d'une opération de privatisation destinée à équilibrer les comptes publics.

L'appel d'offre grec concerne notamment les plate-formes aéroportuaires de Thessalonique, deuxième ville du pays, des îles touristiques de Corfou, Rhodes, Mykonos, Santorin. Le pilotage des privatisations, chantier stratégique du programme de réformes que la Grèce s'est engagée à adopter auprès de ses créanciers internationaux, est un sujet récurrent de crispation entre Athènes et la troïka UE-BCE-FMI de ses bailleurs de fonds

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politique, #pillages, #PPP, #Grèce, #BTP, #Privatisations

Repost0
Commenter cet article