Qui fait payer ses dettes par les autres s'enrichit

Publié le 16 Juillet 2015

Dettes en milliards d'Euro fin 2013

Dettes en milliards d'Euro fin 2013

Les données affichées sont tirées d'une étude réalisée par Challenge (pas exactement une publication progressiste anticapitaliste, il y a même plus qu'une marge).

A la clôture de 2013 (pour une évaluation en année pleine), la Grèce n’est pas le pays le plus endetté au monde, loin de là. Il fait même figure de petit débiteur.

La France se situe en milieu du classement (voir graphique plus loin).

Avec un chèque fictif de 29.300 euros par personne, les Français s'en sortent relativement mieux que les Anglais (31.712 euros), les Italiens (33.910 euros) et les Belges (34.875 euros). Mais la palme de l'endettement public revient aux Américains et aux Japonais qui devancent largement le palmarès.

La première économie mondiale, dont le plafond de la dettes est régulièrement relevé pour éviter le "shutdown", a cumulé 12.600 milliards d'euros de dette, soit 39.850 euros par citoyen américain. Quant au Japon, pays dont le ratio dette/PIB est le plus élevé au monde avec 245% de la richesse nationale, il est aussi celui où la dette publique reposant sur les épaules de ses citoyens est le plus élevé (71.015 euros).

 

Qui fait payer ses dettes par les autres s'enrichit

Avec de tel chiffres, on aurait pu croire que les boucliers allaient se lever, voir l'Eurogroupe taper sur la table, faire un Davos spécial.

On n'a pas vu le ministre des finances d'Allemagne ni la patronne du FMI ou celui de la BCE ni la Walkirie de Frankfürt user du vocabulaire utilisé contre le gouvernement Grec en direction de Tokyo, Washington ou Londres. 

Comment se fait-ce ?

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #capitalisme, #dettes, #Grece, #économie, #politique

Repost0
Commenter cet article