Hep ! les p'tits Zéleveurs

Publié le 23 Juillet 2015

ouvrez les yeux !

Z'êtes aveugle ou quoi ?

le modèle grec dans le boccage

Hep ! les p'tits Zéleveurs

Vous avez vu le "kikecety" qui négocie pour vous et vous a appelé à gentiment rentrer dans vos étables et poulaillers dès que 600 millions d'€ ont été mis sur la table sans savoir de quoi, ni qui, ni quand, ni comment, ni vers qui, ils circuleront .

Le type qui parle en votre nom est de ceux qui vous étrangle avec le coût de l'alimentation animale et se gave de sub de l'UE via les céréales et les oléagineux vous tient par le col par la chimie, l'agro industrie etc.

C'est un peu comme si les cheminots en grève demandaient à Ségolène Royale de négocier en leur nom ou si les gars de chez Renault mandataient le patron de Michelin pour leurs augmentations de salaires. (au passage vous avez déjà vu un gouvernement lacher d'un coup  600 patates en 48h00 à un secteur en lutte contre son démentellement ? Pour le patron de la FNSEA (comme le CICE pour l'industrie) c'est possible, et cela servira à payer les banques pas à vous aider : c'est la Grèce à Carentan. Où encore une fois, on retrouvera le Crédit Agricole qui par ailleurs vous étrangle au coté de Natexis pour récupérer la mise.

Heureusement, dans l'industrie et les services, nous, on a notre CGT.Elle est perfectible peut-être mais elle est à nous et on se trompe moins souvent de cible. 

Mais vous avec votre FNSEA etc. vous avez pour négocier en votre nom le patron de Sofiprotéol qui pour justifier la place que vous lui accordez (comment et par qui est-il élu?)  en plus de sa place de patron d'une des majors boites des rentiers de la PAC se contente de ses 500 ha de blé, colza, orge, maïs, tournesol et un atelier de lait (pas une étable mais une industrie) doté d'un quota de 150 000 l (avec son frangin et deux cousins- petite exploitation familiale).

Combien le sieur Belin et sa zone de chalandises a-t-il touché au titre de la PAC et autres Z'aides sur les quinze dernières années ? Quels dividendes, stockoptions sur l'exploitation financière et industrielle du travail des agriculteurs via Sofiprotéol 

D'après vous sur le nombre de ses rencontres annuelles à l'heure du déjeuner, qui croise-t-il le plus souvent les éleveurs de la Manche ? Ou E Leclerc, Mulliez ou autres ?

Si ça vous va comme système, faut- le dire et alors le laisser faire.Sinon, vous savez à qui vous adresser.

Mais vous, au lieu de gueuler contre les charges sociales des salariés de la MSA, de demander qu'on augmente les prix à payer par ceux qui pour un grand nombre grandissant en permanence ne mangent plus vos produits que moins d'une fois par semaine, au lieu d'écouter béatement celui qui vous incite à agir en fonction de son agenda qui n'est pas celui de vos échances, ceux qui imposés sur la grande fortune, vous poussent à mettre le souk dans les perceptions. Chercher l'erreur et regarder à qui cela profite.

Au fait Sofiprotéol, c'est une des boites qui parmi les perles de colier garni possède les huiles Lesieur. On en finira jamais avec leurs salades.

 

Hep ! les p'tits Zéleveurs

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #économie, #agriculture, #social, #colère, #récup, #UE, #Capital

Repost0
Commenter cet article

Aline 23/07/2015 15:35

Un article sur lequel peuvent méditer les agriculteurs-éleveurs sur leurs barrages (en pleine saison ils ont le temps ? ) moi je le trouve très bien documenté.Depuis mon enfance j'entendais mentionner la Fnsea et les agriculteurs de ma région n'y étaient pas tous favorables mais étranglé, désemparé, l'un ou l'autre s'y tournait et ce n'est pas pour autant qu'il survivait et qui croyez-vous profitait des terres! Cela fait des décennies et des gouvernements droites ou socialistes que l'on saborde le milieu rurale, les meilleures terres sont bétonnées (Disneyland....) les transports désertent les zones reculées même chose pour les services publics. Aujourd'hui nous avons les fossoyeurs de l'égalité sociale, de la fraternité et des libertés qui nous expliquent qu'ils faut consommer français mais surtout produire, vendre,...pour exporter là où il y a des monnaies sonnantes et non trébuchantes car bien entendu avec le train de vie en baisse du français moyen qui se sert la ceinture sur les produits de qualité et les petits salaires qui ont réduit le leur depuis longtemps sans compter les "aidés" pour qui la viande hachée est une fantaisie on ne peut s'attendre à une relance exemplaire.Quelle filière as-t-on découverte, les cantines !! Dans certaines villes la gratuité, la prise en compte d'enfants défavorisés ne sont plus reconnus .. Si les solutions proposées sont toutes de cette veine, alors ça craint (expression favorite de mes ados) Je constate d'une année sur l'autre que l'été les fruits et le panel de légumes frais se réduit chez nous (pas de jardin, que des souvenirs d'enfance où persil, oignons, ciboulette.....salades, épinards, oseille, fraises et framboises....) alors les oeufs, la viande...Notons que les écolos sont aux abonnés absents dans cette cacophonie de bonnes paroles. Aline