Cher monsieur le sous-préfet des Alpes Maritime

Publié le 18 Juillet 2015

je viens de prendre connaissance

des justes mesures

que vous avez décidées

pour assurer la sécurité

Cher monsieur le sous-préfet des Alpes Maritime

...des personnalités villégiaturant sur le territoire de votre compétence administrative.

J'ai bien noté le caractère intermittant des mesures. Je considère comme extrêmement positif que dans la région du Festival d'Avignon un fonctionnaire de la République donne des moyens pour gérer sainement et efficacement les conditions de l'intermittance alors qu'est diffusé à la population autochtone un peu effarouchée l'idée que la mesure, temporaire, pourrait se renouveler.

S'il faut en croire le très estrosien "Nice Matin" :.

"Mais la plage devrait tout de même être fermée temporairement au public "dès les prochains jours", a annoncé jeudi le sous-préfet Philippe Castanet. Avant de préciser: "À chaque fois qu'une personnalité de premier plan occupera la villa."

Une importante délégation

Question de sécurité oblige: "Il ne s'agit évidemment pas de privatiser une plage mais d'éviter la mise en danger du roi d'un pays en guerre".Et le représentant de l'État de clarifier"On ferait la même chose si c'était le président de la République qui se déplaçait". Une mesure de taille.

Pour autant, ce ne sont pas moins de cinq cents personnes "de la délégation saoudienne" qui s'installeront pour environ un mois "entre Cannes et Vallauris".

Les premiers sont arrivés hier en début d'après-midi, d'autres suivront aujourd'hui et dans les prochains jours. L'arrivée du roi, elle, est restée secrète.

Pas question pour autant de protéger tout le monde. Ni apparemment d'installer des fonctionnaires de police devant le château de l'Aurore.

"Le niveau de sécurité dépend de chaque personnalité,précise Philippe Castanet. On discute des solutions à mettre en place, mais on ne pense pas qu'un point fixe soit le meilleur moyen de protéger."

Quant à l'avenir de la plage. Et des travaux qui ont suscité beaucoup d'émotions. "Nous n'avons pas autorisé la pose du portail, rassure le représentant de l'État. Nous souhaitons un moyen plus léger. Qui donne moins l'impression d'une "privatisation" simple."

La dalle, elle, sera bien présente "et détruite par la délégation une fois cette dernière partie"."

Je me permet à la lecture de ces éléments de vous présenter une requête. Ayant par ma nombreuse famille contribué à donner à notre pays un dynamisme culturel, politique et économique (même si ce dernier point pourrait être plus prégnant si d'obscurs questions de chômages et plans sociaux ne venaient pas troubler l'horizon), devant être de passage entre Valauris et Nice pour raisons familiales, pouvez vous m'organiser un hébergement et la sécurité des plus jeunes de ma parentelle dûs à tout citoyen de la République ?

Vous dites "personalité de premier plan" Je suis certain qu'il y a plus de personnes, voir de personnalités qui ont des relations cordiale et régulière avec Canaille le Rouge dans notre pays qu'il n'y en a sous nos latitudes à fréquenter le Roi d'Arabie. Le nombre d'abonnés à mes p@ges et feuilles de c@rnet, ceux qui via les réseaux sociaux me font régulièrement signe peut honorablement en témoigner. 

Vous argumentez avec la situation de guerre du pays de l'hôte du pavillon bord de plage.

Mais Canaille le Rouge citoyen français ayant en son temps servi sous l'uniforme la République a bien entendu les déclarations de monsieur le premier ministre et celles de votre ministre de tutelle directe disant à de nombreuses fois depuis le début de l'année que nous sommes dans un pays en guerre ; j'en conclus être redevable du même traitement.

Certes je ne suis pas roi et mes seules couronnes sont celles (mal ) remboursées posées par mon dentiste, mais depuis le 4 aout 1789 ce critère est passé de pertinence ou alors il y a eu une révision constitutionnelle que j'aurai ratée (pouvez-vous alors  me passer le rectificatif, je vous en remercie).

Rassurez vous nous ne seront pas 500 et nous assumerons la partie restauration du séjour. Par contre, le lieu n'étant pas sous statut diplomatique et sachant votre célérité à faire respecter les lois de la République, pouvez vous voir si parmi le personnel (dont la présence à coup sûr sera régularisée par vos services en phase avec les conventions internationales du BIT, du droit du travail en France) je pourrai,  moyennant rétribution officielle et conventionelle, soliciter l'un ou l'une d'entre eux pour la remise en état des lieux après mon départ. Vous savez ce que c'est, les enfants, ça laisse parfois trainer objets et vieux papiers, parfois des mégots. Je suis extrêmement attaché à la bonne conservation du littoral.

Dans l'attente de votre réponse me faisant part des dispositions que vous avez arrêtées, je vous adresse mes salutations les plus républicaines.

Canaille le Rouge,

P-S : mon passage est prévu vers le 22 septembre à l'occasion du 223e anniversaire de la proclamation de l'an 1 de la République et se prolongera jusqu'au  25, jour où celle-ci est proclammée "Une et indivisible" cela devrait vous laisser le temps de vous retourner.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #protocole, #politique, #villégiature, #Coup de gueule, #histoire

Repost0
Commenter cet article