A chacun ses choix : entre Tsipras et Lauprêtre pas d'hésitation

Publié le 26 Juillet 2015

Canaille le Rouge

choisi et relait Julien Lauprêtre

A chacun ses choix : entre Tsipras et Lauprêtre pas d'hésitation

URGENCE HUMANITAIRE en Grèce.

Le président du Secours populaire français alerte et lance un appel à la générosité :

«Les enfants et les familles connaissent l’horreur de la faim et du dénuement».

La crise humanitaire atteint des proportions très graves. Ils attendent un geste des gens de cœur de France », alerte Julien Lauprêtre, président du Secours populaire français.

On aurait aimé entendre une résonance du côté des propos de Laurent

Tandis que d'aucun s'embrasse sous les sunlights, nous en sommes au convois d'aides humanitaires :

En lien avec son très actif partenaire local, l'association Solidarité populaire, le SPF lance un appel à la générosité de ses donateurs en faveur du peuple grec. Avec l’argent collecté, les bénévoles achèteront du lait longue conservation, des céréales (riz, pâtes, etc.), des conserves de légumes et de viande, des biscuits et des fournitures scolaires. Le tout sera acheminé par camions. L’ampleur de l’aide dépendra des moyens financiers collectés.

Les familles et les enfants grecs ont besoin de votre soutien ! (Pour un don en ligne, https://www.secourspopulaire.fr/secours-populaire

 

La situation qui n’a cessé de se dégrader ces derniers mois devient dramatique. Le gouvernement a du émettre en urgence des tickets d’approvisionnement.

Le filet social existant ne suffit plus.

Les ONG amplifient leurs actions.

Plus d'un demi-million de personnes secourues par 280 soupes populaires.

La demande en aliments, médicaments et vêtements explose ces dernières semaines.

Des associations offrent des douches et des générateurs à ceux qui n’ont plus d’eau ou d’électricité. Avec l’aide de nombreux bénévoles, souvent démunis eux-mêmes.

Une chaine de boulangerie distribue du pain gratuitement.

On ramasse les fruits jetés sur les marchés, on récupère autour des poubelles les sacs plastiques avec les restes des repas que d’autres laissent exprès. (Tribune de Genève)

Les barricades persistent à n'avoir que deux côtés.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #Solidarité internationale et expériences, #politique, #valeurs, #principes, #Grèce

Repost0
Commenter cet article