E=MC2 Finance, inconvenance, maltraitance

Publié le 21 Juin 2015

Spéculez, exploitez !

Mettez le monde à la peine

et les fonds ne vous manqueront point

E=MC2 Finance, inconvenance, maltraitance

Le FMI et la BCE asphyxie la Grèce pour 7.2 milliards d'Euros de remboursement d'une dette qui n'est pas celle de la Grèce mais celle des banques.

Drahi veut racheter à Bouygues 10 milliards d'Euros (une part du démembrement-privatisation du service public des télécommunications) avec l'aide des banques qui ont ruiné la Grèce.

Moralité : quitter l'UE avec une renationalisation totale de tous les services publics en réseau (transports, télécoms, santé, énergie), confisquer les avoirs bancaires industriels et financiers des pilleurs en voila un programme mobilisateur et progressiste.

Tiens, d'un seul coup cela se vide du côté institutionel de gôôche et ça hurle jusqu'au côté senestre de la sinistre sociale démocratie.

Chercher l'erreur.

 

pour aider à y voir plus clair :

témopignange devant la commission d'audit de la dette à Athènes :

 

L'ancien représentant de la Grèce au FMI, Panagiotis Roumeliotis, a déclaré devant le comité parlementaire sur la dette grecque que plusieurs journalistes grecs ont été "formés" à Washington DC afin de soutenir les positions du FMI et de la Commission Européenne dans les médias grecs.

 

Selon Roumeliotis, les séminaires et cours de formation ont eu lieu à Washington DC, ainsi que diverses sessions qui se sont tenues en Grèce. Il a ainsi expliqué que c'est lors de la rencontre de journalistes à Washington qu'ils lui ont dit qu'ils étaient invités par le FMI pour participer à ces séminaires.

Roumeliotis a cependant refusé de divulguer les noms des journalistes impliqués, mais a indiqué que le comité pouvait demander la liste au Directeur de la Communication de l'organisation, Gerry Rice.

La présidente du Parlement, Zoe Konstantopoulou, a immédiatement adopté cette proposition et a nommé un membre du comité chargé de rédiger les actes de procédure.

Roumeliotis a également révélé que "Christine Lagarde et d'autres hauts fonctionnaires du FMI m'ont contacté avant mon témoignage devant le comité pour me rappeler que les membres du FMI bénéficient de l'immunité pour leurs actes".

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politique, #Grece, #FMI, #agression

Repost0
Commenter cet article