Sur la Déclaration de Le Guen.

Publié le 12 Mars 2015

Jean-Marie Le Guen (PS) enterre le PCF :

"Les communistes ne fêteront pas leur centenaire"

Sur la Déclaration de Le Guen.

Canaille le Rouge ne va pas épiloguer sur la validité ou non de l'hypothèse, ce n'est plus depuis longtemps sa préoccupation.

Par contre, où il y a matière à débattre c'est de voir la colère que ce propos génère dans les rangs clairsemés du dit P"c"F.

Il se trouve que le dit Le Guen a construit sa carrière politique dans un arrondissement de Paris que Canaille le Rouge prétent bien connaitre y étant installé depuis 1958 et y ayant planté ses racines militantes  depuis 1968, et y étant toujours en 2015.

Une des lignes de fracture dans le PCF, à Paris, s'est fait quand il a fallu voter socialiste aux législative, Le Guen dans le 13e, au second tour des législatives.

Les dirigeants de la section locale du P"c"F ont fait campagne pour faire élire le dit Le Guen.

Les cheminots, postiers et hospitaliers s'y sont opposés avec colère à partir du bilan du magouilleurs de la MNEF : le sieur Le guen ayant voté des deux mains la casse du service public et participé via une société d'économie mixte au bradage de plusieurs milliers d'emplois du service poublic sur le territoire de sa circonscription.

Chaque m2 que les promotteurs n'ont pas pu voler a été conservé contre chacun des votes de Le Guen. Nous avons sauvé 75% des surfaces et maintenu dans le giron public la propriété des surfaces ainsi que des activités publiques de Secrives publics contre Le Guen.

Quand les travailleurs avec leur UL CGT ont été demandé des comptes au liquidateur Le Guen et devant sont refus quand ils l'ont muré dans sa permanence, des tracts du PCF ont dénoncé les aventuristes (nous sommes dans les années 1990-97 et les luttes sociale venaient de mettre Toubon dehors remplacé par ce clone nommé Le Guen).

Il est vrais que l'élection d'une conseillère de Paris (G Moreau) d'une sénatrice (N Borvo) demandait de passer par dessus l'avis des communistes des entreprises et il y avait bien longtemps que les habitants et militants des citées populaires du 13ème ne voyaient plus passer d'élus dans les escaliers.

Lors de la dernière mouture de l'accord électoral cela aura été pour permettre l'élection de Laurent au Sénat contre le soutient à un PS plus que compromis dans la casse sociale (Le Guen - encore lui- ayant été un des liquidateur de l'APHP) c'est comme cela que de telle magouille auront perduré et perdurent encore.

Alors, que les dirigeants parisiens du P"c"F fassent preuve d'un peu de discretion. Si le Guen est là ils savent pourquoi, ils avaient ét mis en garde. Ils avaient tellement bien entendu et compris le message que c'est une des raisons qui a poussé la fédération de Paris du P"c"F en 2002, (où les deux élues précédentes étaient ej première ligne de la manoeuvre) à dire plutôt Le Guen que le mouvement populaire. 

Ils ont semé; ils récoltent.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politique, #politicaillerie

Repost0
Commenter cet article

aline 13/03/2015 14:09

Un pur dirigeant PS avec toute sa morgue et combien sont-ils à la revendiquer la mort du PCF ? BOF même pas mal ! (il faut dire qu'au P C les dirigeants se flinguent eux-mêmes : P. Laurent qui dit se présenter en tant que PCF, le parti de gauche étant un allié,... mais l'huma dimanche titre " 5 raisons de voter Front de Gauche", est-ce pour cela que dans le Mantois la section passive de Mantes la Ville, là où le FN siège en mairie, soutient un parti de gauche parachuté, en opposition à la section de Mantes la Jolie, qui avait opté pour des candidats communistes réels et vrais PCF; ? Et la dite peur de Manuel VALLS est-ce la montée du FN ou Waterloo chez les Socs ? Pourquoi avoir attendu de se casser la figure pour annoncer des mesures comme emplâtres sur les français en souffrance, tandis que le François s'entête sur ses positions, c'est ça les mous comme les caramels qui s'endurcissent au risque de devenir indigestes. Le PS survivra-t-il ? aline

jean-marie Défossé 12/03/2015 17:23

Si j'aime bien la Bretagne et les bretons , il faut reconnaître que des Le Guen et compagnie ne font pas partie de ceux pour qui j'ai de l'affection mais bien au contraire , font partie de cette minorité bretonne instrumentaliste que je dénonce , laquelle pour son propre profit et celui des Grands , a toujours su piocher dans le terreau fertile de la jeunesse bretonne (et donc DE SES SEMBLABLES) , pour servir les salauds de ce pays et plus particulièrement les "va-t-en guerre".
Les monuments aux morts bretons (entre autres) sont là encore pour témoigner du degré de nuisance de ces parasites , qu'ils soient bretons ou autres , ce qui ne légitime en aucune façon leur droit de critiquer les valeurs communistes et donc les valeurs pacifiques , si peu omniprésentes soient-elles dans leur représentativité nationale , et pour cause !