Egypte-France. Plus que jamais...

Publié le 14 Mars 2015

Ce sinistre des finances

qui parle en notre nom,

mérite d'être pris

comme le dit le dicton ;

"ça sent le Sapin",

 comme symbole

de la matière première

à cercueil

Egypte-France. Plus que jamais...

Des agences "informatrices"(relayées par la presse préformatée) :

 

"L’Egypte organise du 13 au 15 mars, à Charm El-Cheikh, une conférence des donateurs afin d’attirer des investissements étrangers et relancer une économie mise à mal par l’instabilité politique depuis la révolution de 2011.

« La France tient à être un partenaire majeur de ce formidable et ambitieux effort de modernisation et de réformes économiques initiées par le président Al-Sissi », a assuré vendredi le ministre des finances français, Michel Sapin, qui présidait la délégation d’entreprises et d’institutions françaises présente dans cette station balnéaire de la mer Rouge."

 

 


 

Si vous aviez des doutes, le sinistre financier officielles assène en rafale ses arguments à faire fuire tous les démocrates :

La stratégie économique promue par le président Abdelfattah Al-Sissi vous semble-t-elle la bonne ?

La stratégie est de retrouver une stabilité et de redevenir un pays d’accueil pour les investissements étrangers. La France s’inscrit bien dans cette stratégie : elle a l’habitude de travailler avec l’Egypte et a des capacités techniques et des compétences à lui apporter. Cette stratégie est soutenue par des pays plus proches, moins peuplés, avec une aisance financière, qui vont aider l’Egypte à se développer. Les engagements du Koweït, de l’Arabie saoudite et des Emirats arabes unis (NDLR : qui ont promis 12 milliards de dollars d’aide à l’Egypte) donnent une tonalité positive et une perspective. C’est un élément de crédibilité et de stabilité qui peut rassurer tout le monde.


 

Un régime assis sur une repression tout azimut  mais principalement  contre les milieux populaires reçoit cecertificat de baptème UEOtanien de bonne facture :

"L’important est la conjonction des volontés politiques. L’Egypte a retrouvé une stabilité politique et économique. C’est aux investisseurs de trouver leur place dans cette stabilité".

 

Les restes de Guy Mollet doivent en frétiller d'aise au fond de leur trou.
 

Canaille le Rouge ne sait ce que Guy Béard pense de notre Douglas* fait banque mais son texte lui colle pas mal la peau :

Suppose qu'on ait de l'argent x2 
Et qu'on soit intelligent x2 
Pour pas faire les imbéciles x2 
On s'achèterait une ville x2 

Suppose qu'on ait de l'argent 
Et qu'on soit intelligent 
Pour pas faire les imbéciles 
On s'achèterait une ville 

On l'appellerait Suez x2 
Ça je peux te l'assurer x2 
Et là bougre d'animal x2 
On se creuserait un canal x2 


 

Suppose qu'on ait de l'argent 
Et qu'on soit intelligent 
Pour pas faire les imbéciles 
On s'achèterait une ville 
On l'appellerait Suez 
Ça je peux te l'assurer 

Et là bougre d'animal 
On se creuserait un canal 

On ferait payer tous les gens x2 
Ça nous ferait beaucoup d'argent x2 
Puisqu'il faut t'expliquer tout x2 
On rentrerait dans nos sous x2 


 

Suppose qu'on ait de l'argent 
Et qu'on soit intelligent 
Pour pas faire les imbéciles 
On s'achèterait une ville 
On l'appellerait Suez 
Ça je peux te l'assurer 
Et là bougre d'animal 
On se creuserait un canal 
On ferait payer tous les gens 
Ça nous ferait beaucoup d'argent 
Puisqu'il faut t'expliquer tout 
On rentrerait dans nos sous 
Puis avec cet argent-là 


On s'achèterait Panama.

 

Douglas : variété de sapin à croissance rapide, le parachute des doré des spéculateurs forestiers (douglas fait banque) dont Sapin (celui dont on cause) fut le très socialiste secrétaire général du syndicat des dits producteurs de bois. une des sources de son ISF.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #Egypte, #impérialisme, #SFIO-ps

Repost0
Commenter cet article