Les braises sont-elles toujours rouges sous la cendre ?

Publié le 7 Février 2015

Message pesonnel :

le rond-point* fait de l'eczema 

je répète :

le rond-point fait de l'eczema. 

 

 

 

 

adresse de la rédaction du Figaro : Rond point des Champs-Elysées Paris VIII.

Les braises sont-elles toujours rouges sous la cendre ?

Canaille le Rouge n'est pas de ceux qui s'emballe au premier (bon) mot de tel ou tel responsable. La crise dans la CGT, même si elle est maintenant en recherche d'issue, est loin d'être résolue et si le congrès a été fixé au printemps 2016, il n'y a rien de franchement accéléré pour lancer rapidement les débats urgents pour adopter des orientations à dès maintenant  faire débattre dans les syndicats.

Pour autant, vieux réflexe de classe, quand le Figaro hurle au charron contre la CGT ou quand sa rédaction manifeste un ostensible resserrement du croupion quand elle entend son nom, c'est qu'il se produit un phénomène qui est potentiellement positif pour les travailleurs à la hauteur de la chair de poule des apôtres du profit.

Au détour d'une ballade sur la toile, dans le maquis des analyses sur l'état du syndicalisme, SOS lancé depuis la passerelle du Figaro sous le titre "La baisse du temps de travail, obsession de la CGT" , Canaille le Rouge, est tombé sur ça :



A chacune de ses prises de parole, le nouveau secrétaire général de la CGT montre qu'il s'oriente vers une ligne dure et très loin de l'inclination réformiste de ses prédécesseurs.
La CGT is back! Au fil de ses interventions publiques, le profil de Philippe Martinez, le nouveau secrétaire général de la CGT, se précise. Résolument combatif, il sera! Ce fils d'immigrés espagnol de 53 ans qui a fait ses débuts chez Renault à Billancourt semble en effet avoir décidé de rassembler ses ouailles autour de la lutte. Lors de la grande journée nationale interprofessionnelle, qu'il a appelée de ses vœux pour le début du printemps, il compte marquer les esprits avec un effet de masse. «Nous allons rassembler toutes les organisations syndicales pour la hausse des salaires, la baisse du temps de travail», a-t-il déclaré lors de sa première conférence de presse après son élection.(le Figaro de vendredi)


Bon, la peur de l'orage ne fait tomber la foudre, mais on a rarement vu la panique s'emparer de la foule par grand beau temps, et quoique retraité, La Canaille soutient mordicus cette nouvelle exigence de RTT.

Le Figaro a déjà senti la fumée avant que le feu soit allumé ? C'est donc que le feu serait de nouveau possible ? Il y a des braises ? N'attendons pas de voir s'il s'allume.

Soufflons, soufflons, soufflons encore.

Quand le Figaro est braisé, c'est signe que le capital a peur de manquer d' « r ».

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #Capital, #exploitation, #CGT, #lutte de classe

Repost0
Commenter cet article