Ding ding ding ding. A la soupe!!

Publié le 26 Février 2015

Vite c'est l'heure,

ou comment

Hue roule toujours

plus

à

dia

Ding ding ding ding. A la soupe!!

Il ne doit plus se sentir. Enfin depuis le temps qu'il a commencé à donner des gages ses mérites sont reconnus. Il a enfin touché son ersatz de maroquin.

Il aura, précise le communiqué du ministère des Affaires étrangères, «pour mission de renforcer notre partenariat bilatéral stratégique en favorisant notamment les échanges entre nos deux pays dans les secteurs de l’énergie, des transports et de l’agro-alimentaire». Le Quai d'Orsay fait par ailleurs valoir que l'ex-patron du Parti communiste «connaît bien» le pays. Vice-président de la Commission des affaires étrangères du Sénat, Robert Hue est effectivement l'ancien président du groupe d’amitié France–Afrique du sud.          

Les ex de la gauche plurielle missionnés  

Soutien de François Hollande dès la primaire socialiste de 2011, il n'a fait partie d'aucun gouvernement de l'actuelle majorité. Alors que son nom avait circulé lors du remaniement d'août dernier, il avait fait savoir que «ni la ligne politique proposée au nouveau gouvernement ni sa composition n'étaient de nature à permettre, en tout état de cause, notre participation pour agir dans le sens d'une inflexion sociale nécessaire». 

Robert Hue rejoint aujourd'hui le club des ex de la gauche plurielle missionnés à l'étranger. Il le rappelle lui-même sur son site internet : la maire PS de Lille, Martine Aubry, travaille aux relations avec la Chine, l'ex-ministre de l'Intérieur, Jean-Pierre Chevènement, avec la Russie et l'ancien secrétaire général de l'Elysée, Jean-Louis Bianco, avec l’Algérie.             

Au total, 15 envoyés spéciaux ont été nommés, a fait savoir le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, sur France Info ce mercredi. Parmi eux, Jean-Paul Herteman, PDG du groupe Safran, et Ross McInnes, futur PDG de Safran, respectivement nommés représentants spéciaux pour le Canada et l'Australie. Autant de fonctions bénévoles, précise le Quai d'Orsay.           


http://www.leparisien.fr/politique/robert-hue-nomme-representant-special-de-la-france-pour-l-afrique-du-sud-25-02-2015-4558389.php

 

Robert Hue qui est à Mandela ce que Blummollet est à Jean Jaurès ou BHL à Voltaire va faire la navette entre Paris et Prétoriat.

Nous assistons hébahis(enfin qu'à moitié) à la mise sur orbite d'un nouvel électron captif de la françafrique.

Se parfumant de la mémoire (usurpée) de Gabriel Péri, le récipiendaire (dénommé par Fabius "VRP de la diplomatie économique"),  comme disait feu Maurice Biraud, "faut'lfaire" !

 

P-S : Le Figaro toujours en retard d'une guerre (même coloniale) le baptise "sénateur communiste". Si R.Hue est communiste, alors Canaille le Rouge est agrégé de grammaire et correcteur de presse. 

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article

daniel 27/02/2015 10:36

C'est bien de rappeler ce que ce Sénateur soit disant communiste a toujours été, même du temps de ses responsabilités au seins du PcF !....un tribun socialo.

jean-marie Défossé 26/02/2015 19:40

Sénateur communiste Robert Hue ? Plutôt édulcoré comme communiste ! Un peu comme ses semblables grecs de Syriza ou ses mêmes semblables espagnols de Podemos .
C'est un communisme à la sauce anglo-saxonne qui est autant proche des valeurs communistes que moi je suis proche des valeurs monarchiques ou aristocratiques . C'est peu dire !